Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Avertir le modérateur

03/02/2011

COTE D'IVOIRE: Mobilisation pour chasser Laurent GBAGBO le 05 février 2011.

COTE D’IVOIRE :

Mobilisation pour chasser Laurent GBAGBO le 05 Février 2011

A peine le panel des cinq chefs d`Etat africains formé que le camp de l`ancien chef de l`Etat embouche le clairon de la récusation. De toute évidence, Laurent Gbagbo, comme à son jeu préféré, s`apprête à rejeter les conclusions de leurs travaux. Après avoir accepté la démarche de l`Union Africaine et le principe de la formation du panel des cinq chefs d`Etat africains "parce que c`est une voie pacifique pour régler la crise postélectorale ivoirienne". Cela a même donné lieu à des scènes de joie dans les milieux proches de LMP. Qui croyait l`UA rejeter l`usage de la force pour déloger le locataire indélicat du Palais du Plateau. Mais le chien ne change jamais sa manière de s`asseoir. Et Laurent Gbagbo non plus n`a jamais changé de méthode. C`est ainsi qu`il accepte les résolutions mais une fois à Abidjan, il lance ses partisans dans la rue afin de s`opposer à leur application. Pour le panel des chefs d`Etat africains, Blé Goudé va servir le même menu. Depuis le mardi à Yopougon, ce leader de jeunesse au passé peu glorieux, est monté sur ses grands chevaux pour récuser la place du président du Burkina Faso, Blaise Compaoré dans le panel. "Dans la composition du panel, il y a un problème. Il y a plusieurs chefs d`Etat au sein de la CEDEAO. Je ne comprends pas la présence de Blaise Compaoré dans le panel. Nous récusons Compaoré parce qu`il n`est pas le bienvenu en Côte d`Ivoire", a déclaré ce ministre sans diplôme du gouvernement illégitime d`Aké N`gbo. Et de convier les partisans du président sorti à un rassemblement à la place de la République pour dire non à la présence du président Compaoré dans le panel des cinq chefs d`Etat. Mais qui est Blé Goudé pour récuser un membre du panel des chefs d`Etat africains commis par l`UA pour le règlement de la crise post-électorale ? L`on se rappelle encore qu`en 2003, lorsque l`accord de Linas Marcoussis avait été signé dans la banlieue parisienne, Blé Goudé et ses ouailles, poussés par Laurent Gbagbo, s`étaient opposés à sa mise en œuvre effective. Et il en a été ainsi pour toutes les résolutions des Nations Unies et autres accords de règlement de la crise ivoirienne qui s`en sont suivis, signés par l`ancien président ivoirien lui-même. Lorsqu`il appose sa signature au bas de ces textes, c`est pour demander à ses curieux patriotes d`empêcher leur application. C`est pourquoi, j`en appelle à tous les Ivoiriens, tous les souffrants de la politique de la refondation, toutes les victimes de Laurent Gbagbo à se mobiliser pour prendre une part effective à ce rassemblement de Blé Goudé, le 5 février prochain à la place de la République. Tous les jeunes du Rassemblement des Houphouëtistes pour la démocratie et la paix, tous ceux qui aiment la Côte d`Ivoire et qui veulent la voir sortir de la crise doivent saisir cette occasion pour libérer le pays, aujourd`hui otage de la refondation et de la moribonde LMP. J`invite les Ivoiriens à se mobiliser pour que ce jour, notre combat soit couronné de victoire en chassant Laurent Gbagbo, le néo dictateur du Palais qu`il occupe indûment, depuis sa défaite du 28 novembre dernier.
Le président du comité scientifique
Député Kouassi Alomo Paulin
Cel : 05 15 91 82
E-mail : unique_candidat@yahoo.fr




 

 

 

01/02/2011

Union Africaine: Fin de règne et échec de la démoncratie.

Chronique culturelle : Mon compte rendu du récent sommet des chefs d’Etat de l’Union Africaine

Objet : L’échec « des démoncrates, des mangercrates et des voyoucrates. »

La République de COTE D’IVOIRE, mon beau pays, balafré, malmené et pris en otage par « des démoncrates, des mangercrates et des voyoucrates », a été le sujet médiatique et principal du récent sommet des Chefs d’Etat de l’Union Africaine(UA) réunie à son siège d’Ethiopie les 29, 30 et 31 janvier 2011.

Une fois n’est pas coutume, en lieu et place d’un compte rendu diplomatique ou politique, permettez-moi, chers amis lecteurs et internautes, dans cette chronique-ci, de vous livrer mon point de vue, mon compte rendu culturel dudit sommet :

C’est pour mieux vous démontrer que l’Afrique, notre fière et prospère Afrique, est encore prise en otage, dans le mensonge et l’ignorance, par certains souverains, chefs de gouvernements et présidents de la république !

Voici le cas pratique de ce flagrant délit :

En République de COTE D’IVOIRE : L’ONU, la CEDEAO et la même Union Africaine, ont déjà (au mois de décembre 2010) reconnu et consigné par écrit, la victoire du Président de la République élu, Monsieur Alassane Dramane OUATTARA, résultats certifiés par l’ONU qui est « le Grand Ensemble et la plus grande organisation mondiale » regroupant tous les pays et nations du Monde, y compris ceux de la CEDEAO et de l’Union Africaine :

En un mot comme en mille, pour parler comme les scientifiques et les mathématiciens : la CEDEAO est un sous-ensemble de l’Union Africaine qui, elle-même, est un sous –ensemble de l’ONU.

Intelligemment et logiquement donc, depuis le début, l’ONU, l’UA et la CEDEAO sont d’accord sur les mêmes sujets et les mêmes résultats des élections ivoiriennes du 28 novembre 2010 :

-A-t-on besoin, encore, de perdre le précieux temps des ivoiriens et des africains, en rallongeant d’un mois les morts, les violences, les pillages et les souffrances de la COTE D’IVOIRE ?

 -A-t-on besoin de créer un panel de cinq Chefs d’Etat pour venir « caresser le dictateur » Laurent GBAGBO et ses Adeptes illuminés ?

-N’eut-il pas été sage,  rationnel, pertinent, juste, démocratique et honnête d’adopter directement une résolution africaine demandant à l’Onu de chasser, immédiatement, par tous les moyens et sans complaisance, le président battu Laurent GBAGBO et ses usurpateurs de son gouvernement illégal et illégitime ?

-Certains Chefs d’Etat Africains qui retardent ou s’opposent  au règlement rapide du cas Laurent GBAGBO, ne sont-ils pas, eux-mêmes et également, « des démoncrates, des mangercrates et des voyoucrates ? »

-La Paix, la liberté, la démocratie et le développement économique de l’Afrique, ne sont-ils pas pris en otages par ces soit disant « Souverains africanistes, nationalistes, dictateurs, amis et frères de Laurent GBAGBO qu’ils veulent, à tous les prix,  sauver ou imposer contre le gré de la COTE D’IVOIRE, de la CEDEAO, de l’Union Africaine et de l’ONU? 

Je laisse à chacun et à chacune de vous, chers amis lecteurs et internautes, les soins de comprendre et de découvrir que le sous-développement et les retards de l’Afrique, sont essentiellement des Affaires Culturelles et de Leadership !

Enfin, pour ceux et celles qui ne le sauraient pas encore, sachez qu’aux rendez-vous de la francophonie, des francophones et des francophiles, chacun ou chacune de nous, vient avec son propre français et les richesses culturelles de son propre pays :

-Les démoncrates sont des démons et des monstres qui nous gouvernent malheureusement, et qui empêchent l’exercice véritable de l’unique et universelle démocratie qui ne saurait se tropicaliser ou s’africaniser dans des compromis, des compromissions et  des concussions des républiques bananières, bana-bana et wouya-wouya d’Afrique !

-Les mangercrates sont tous ces leaders et gestionnaires qui sont plus préoccupés par les besoins de leurs propres ventres, par les richesses matérielles à voler ou à détourner, et qui sont trempés jusqu’au cou, dans les méandres des corruptions, des détournements massifs,  et des autres actes de mal gouvernance, retardant et assassinant, gravement, le développement économique de nos pays !

-Les voyoucrates sont des voyous, partout et surtout, aux sommets de nos Nations et Etats, tordant et manipulant, à leurs guises, grés et avantages personnels, les Administrations, Constitutions, Institutions Nationales, étatiques et internationales !

En conclusion et pour le développement de l’Afrique :

 L’Union Africaine gagnerait à rentrer dans la Grande Histoire mondiale et universelle, au lieu de prospérer dans les bassesses des petites combines et histoires nauséabondes, en entretenant et en  ménageant les règnes et susceptibilités de souverains, chefs d’Etat et de Gouvernements de la sphère de la démoncratie, de la mangercratie et de la voyoucratie !

Au fait, quels sont les mutations, changements et bilans de l’Union Africaine(UA) par rapport à la défunte Organisation de l’Unité Africaine(OUA) ?

Avait-on besoin de changer de sigle et de nom, pour reculer, se maintenir et prospérer dans les mêmes bureaucraties et combines ?

Le retard du développement économique de l’Afrique est essentiellement lié au leadership et gestions étatiques : c’est une affaire culturelle et non diplomatique, ni politique et ni économique (l’Afrique a déjà des richesses à travailler et à mettre en valeur) !

N’est-ce pas que la vérité rougit seulement les yeux sans les casser ?

Tels sont les concepts de ma diplomatie sans frontières, de mon écriture directe et de ma littérature engagées pour la véritable, rapide et efficace croissance de l’Afrique qui aura presque deux(02) milliards d’habitants en l’an 2050, c'est-à-dire dans seulement moins de quarante(40) ans !

En perdant le précieux temps de l’Afrique pour défendre des causes perdues d’avance de dictateurs, en tordant le cou à la démocratie, à la liberté, à la paix et à la bonne gouvernance, l’Union Africaine et lesdits Chefs d’Etat démoncrates, mangercrates et voyoucrates, ne retardent-ils pas, incongrument de manière saugrenue et imbécile, le développement rapide et la croissance des Pays Africains ?

TANOH NIAMKE, Diplomate, Ecrivain.

Pièces Jointes :

- composition du Panel des Chefs d’Etat sur la COTE D’IVOIRE

-CV-TANOH NIAMKE.

 

L’Union Africaine annonce la Composition du Panel des Chefs d’Etat pour la crise en COTE D’IVOIRE :

Les présidents mauritanien, sud-africain,
burkinabè, tchadien et tanzanien composeront le panel mis en place par l'Union
africaine pour tenter de résoudre d'ici un mois la crise politique en Côte
d'Ivoire, a-t-on appris lundi auprès de la Commission de l'UA.
Ce panel, présidé par le Mauritanien Mohamed Ould Abdel Aziz aux côtés
d'Idriss Deby (Tchad), Jacob Zuma (Afrique du Sud), Blaise Compaoré (Burkina
Faso) et Jakaya Kikwete (Tanzanie), se rendra prochainement, à une date encore
indéterminée, en Côte d'Ivoire, a annoncé le porte-parole de la Commission,
Nourredine Mezni.
Les cinq chefs d'Etat seront accompagnés en Côte d'Ivoire du président de
la commission de l'UA Jean Ping et du président de la commission de la
Communauté économique des Etats d'Afrique de l'ouest (Cédéao), James Victor
Gbeho.
"Le président (du panel) rencontre ses collègues (ce lundi) pour discuter
de leur programme car ils doivent agir et ils n'ont qu'un mois", a précisé M.
Mezni.
L'UA avait décidé vendredi de la mise en place de ce panel, chargé de
prendre d'ici un mois des décisions "contraignantes" pour toutes les parties
ivoiriennes.
Il s'agit ainsi d'"amener Alassane Ouattara à exercer la réalité du
pouvoir" dans le pays "par la négociation", avait précisé samedi le président
de la Commission de l'UA Jean Ping, ajoutant que son organisation considérait
toujours M. Ouattara comme le vainqueur du scrutin du 28 novembre qui l'a
opposé au président sortant Laurent Gbagbo.
Le secrétaire général des Nations unies Ban Ki-moon, présent à Addis Abeba,
a appuyé la création de ce panel et appelé "le président Ouattara à former un
gouvernement d'union nationale".
M. Ban a établi une feuille de route censée guider le travail de l'ONU et
du "panel" dans les semaines à venir.
Parmi ces principes, le secrétaire général recommande "une sortie honorable
pour M. Gbagbo" et "une action concrète pour lever le blocus du siège de
l'hôtel du Golf" où est réfugié M. Ouattara à Abidjan.
De même, le panel de l'UA "devrait travailler en étroite collaboration avec
l'ONU dans tous les aspects et à toutes les étapes du processus", a insisté M.
Ban.

Source : AFP.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

CURRICULUM VITAE 

DE MONSIEUR TANOH NIAMKE, Diplomate, Ecrivain,

Conseiller Technique chargé de la Coopération et de la Francophonie.

 

CARRIERE PROFESSIONNELLE

Depuis 2008 : Conseiller Technique Chargé de la Coopération et de la Francophonie au Cabinet du Ministre de la Culture et de la Francophonie de la République de Côte d'Ivoire.

 

2007             :   Diplomate à l’Ambassade  de Côte d’Ivoire à Paris

 

2005-2006 :   Diplomate à l’Ambassade de Côte d’Ivoire à SEOUL

                      (Corée du Sud)

 

2002-2004 :   Chargé d’Etudes respectivement aux Départements 

                         EUROPE, des Affaires Juridiques et Consulaires du 

                         Ministère des Affaires Etrangères à ABIDJAN

 

1998-2001 :   Chargé de Mission du Secrétaire Général du Conseil de         

                         L’Entente (Organisation Internationale regroupant : le

                         Bénin, le Burkina Faso, la Côte d’Ivoire, le Niger et le            Togo)

 

1995-1997 :   Chargé d’études au Ministère des Affaires Etrangères à            Abidjan

 

1993-1995 :   Diplomate à l’Ambassade de Côte d’Ivoire en Israël

 

1990-1993 :   Chargé de Mission du Ministre des Postes et 

                         Télécommunications

 

1987-1990 :   Diplomate à l’Ambassade de Côte d’Ivoire au Brésil

 

1985-1987 :   Chargé d’études au Ministère des Affaires Etrangères

 

1983-1985 :   Elève fonctionnaire à l’Ecole Nationale d’Administration

                         (ENA) de Côte d’Ivoire

 

PROFIL UNIVERSITAIRE ET FORMATION  PROFESSIONNELLE

 

·       Master in Science of Management (Sciences de Gestion) for Executives and Special Students.

 

·       Diplôme de l’ENA (École Nationale D'administration) : Option Diplomatie

 

·       Diplôme d'études Universitaires Générales en Droit

 

·       Formation en Droit Civil (spécialité État-Civil Consulaire)

 

·       Diplôme d'études Universitaires Générales en Finances - Comptabilité

 

·       Formation en Finances Publiques (Spécialité Gestion des Paieries et Ambassades)

 

·       Baccalauréat série D

 

 

ACTIVITES ASSOCIATIVES, POLITIQUES ET AUTRES :

 

·       1975 à 1980 : Secrétaire Général du Bureau du Mouvement des Elèves et Etudiants de COTE D’IVOIRE (MEECI) du Lycée Scientifique de YAMOUSSOUKRO.

 

·       De 1981 à 1984 : Délégué Social du Bureau National Exécutif du Mouvement des Elèves et Etudiants de COTE D’IVOIRE (MEECI), Section du Parti Démocratique de COTE D’IVOIRE (PDCI-RDA).

·       1985 : Président de l’Association des Elèves et Etudiants

De l’Indénié (AEEI) Département d’ABENGOUROU.

 

·       1985 à 1990 : Secrétaire Général de l’Union de la Jeunesse Communale de COCODY (UJCC).

·       1991 à 1992 : Secrétaire Général de la Jeunesse du Parti

Démocratique de COTE D’IVOIRE (JPDCI) de COCODY

 

·       2007 à 2008 : Président Fondateur du Mouvement Démocratique pour le Rassemblement de la Jeunesse Ivoirienne (MDRJI).

·       2008 : Président Fondateur de « Diplomatie Sans Frontières.»

 

Liste des Livres de TANOH NIAMKE :

 

 

·       1- COTE D’IVOIRE : La Guerre des Imbéciles(2008)

 

·       2-COTE D’IVOIRE : Radioscopie d’une Rébellion

Incongrue et saugrenue

 

·       3-L’Afrique noire se développera vers l’AN 2100

 

·       4- Afrique : La Traite des faux Prophètes

 

·       5- Afrique : Le Bal des Vautours

 

·       6- COTE D’IVOIRE : La guerre des imbéciles, Acte 2 et Fin (à publier en 2011)

 

·       Fondateur et Administrateur de :

 

-Diplomatie Sans Frontières

-Ivoiriens Sans Frontières.

 

 

·       Email : tanohniamke@hotmail.fr

 

 Sites web: http://www.tanohniamke.net

                    http://www.tanoh.niamke.over-blog.net

                    http://leblogdetanohniamke.ivoire-blog.com

 

 

Fait à Paris, le31 janvier 2011

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Union Africaine: L'échec de la démoncratie, de la mangercratie det de la voyoucratie.

Chronique culturelle : Mon compte rendu du récent sommet des chefs d’Etat de l’Union Africaine

Objet : L’échec « des démoncrates, des mangercrates et des voyoucrates. »

La République de COTE D’IVOIRE, mon beau pays balafré, malmené et pris en otage par « des démoncrates, des mangercrates et des voyoucrates », a été le sujet médiatique et principal du récent sommet des Chefs d’Etat de l’Union Africaine réunie à son siège d’Ethiopie les 29, 30 et 31 janvier 2011.

Une fois n’est pas coutume, en lieu et place d’un compte rendu diplomatique ou politique, permettez-moi, chers amis lecteurs et internautes, dans cette chronique, de vous livrer mon compte rendu culturel dudit sommet :

C’est pour mieux vous démontrer que l’Afrique, notre fière et prospère Afrique, est encore prise en otage, dans le mensonge et l’ignorance, par certains souverains, chefs de gouvernements et présidents de la république !

Voici le cas pratique de ce flagrant délit :

En République de COTE D’IVOIRE : L’ONU, la CEDEAO et la même Union Africaine, ont déjà (au mois de décembre 2010) reconnu et consigné par écrit, la victoire du Président de la République élu, Monsieur Alassane Dramane OUATTARA, résultats certifiés par l’ONU qui est « le Grand Ensemble et la plus grande organisation mondiale » regroupant tous les pays et nations du Monde, y compris ceux de la CEDEAO et de l’Union Africaine :

Un mot comme en mille, pour parler comme les scientifiques et les mathématiciens : la CEDEAO est un sous-ensemble de l’Union Africaine qui, elle-même, est un sous –ensemble de l’ONU.

Intelligemment et logiquement, depuis le début, l’ONU, l’UA et la CEDEAO sont d’accord sur les mêmes sujets et les mêmes résultats des élections ivoiriennes du 28 novembre 2010 :

-A-t-on besoin, encore, de perdre le précieux temps des ivoiriens et des africains, en rallongeant d’un mois les morts, les violences, les pillages et les souffrances de la COTE D’IVOIRE ?

 -A-t-on besoin de créer un panel de cinq Chefs d’Etat pour venir « caresser le dictateur » Laurent GBAGBO et ses Adeptes illuminés ?

-N’eut-il pas été sage,  rationnel, pertinent, juste, démocratique et honnête d’adopter directement une résolution africaine demandant à l’Onu de chasser, immédiatement, par tous les moyens et sans complaisance, le président battu Laurent GBAGBO et ses usurpateurs de son gouvernement illégal et illégitime ?

-Certains Chefs d’Etat Africains qui retardent ou s’opposent  au règlement rapide du cas Laurent GBAGBO, ne sont-ils pas, eux-mêmes et également, « des démoncrates, des mangercrates et des voyoucrates ? »

-La Paix, la liberté, la démocratie et le développement économique de l’Afrique, ne sont-ils pas pris en otages par ces soit disant « Souverains africanistes, nationalistes, dictateurs, amis et frères de Laurent GBAGBO qu’ils veulent, à tous les prix,  sauver ou imposer contre le gré de la COTE D’IVOIRE, de la CEDEAO, de l’Union Africaine et de l’ONU? 

Je laisse à chacun et à chacune de vous, chers amis lecteurs et internautes, de comprendre et de découvrir que le sous-développement et les retards de l’Afrique, sont essentiellement des Affaires Culturelles et de Leadership !

Enfin, pour ceux et celles qui ne le sauraient pas encore, sachez qu’aux rendez-vous de la francophonie, des francophones et des francophiles, chacun ou chacune de nous, vient avec son propre français et les richesses culturelles de son propre pays :

-Les démoncrates sont des démons et des montres (qui nous gouvernent malheureusement), et qui empêchent l’exercice véritable de l’unique et universelle démocratie qui ne saurait se tropicaliser ou s’africaniser dans des compromis, des compromissions et  des concussions des républiques bananières, bana-bana et wouya-wouya d’Afrique !

-Les mangercrates sont tous ces leaders et gestionnaires qui sont plus préoccupés par les besoins de leurs propres ventres, par les richesses matérielles à voler ou à détourner, et qui sont trempés jusqu’au cou, dans les méandres des corruptions, des détournements massifs,  et des autres actes de mal gouvernance, retardant et assassinant, gravement, le développement économique de nos pays !

-Les voyoucrates sont des voyous, partout et surtout, aux sommets de nos Nations et Etats, tordant et manipulant, à leurs guises, grés et avantages personnels, les Administrations, Constitutions, Institutions Nationales et Etatiques !

En conclusion et pour le développement de l’Afrique, l’Union Africaine gagnerait à rentrer dans la Grande Histoire mondiale et universelle, au lieu de prospérer dans les bassesses des petites combines et histoires nauséabondes, en entretenant et en  ménageant les règnes et susceptibilités de souverains, chefs d’Etat et de Gouvernements de la sphère de la démoncratie, de la mangercratie et de la voyoucratie !

Au fait, quels sont les mutations, changements et bilans de l’Union Africaine(UA) par rapport à la défunte Organisation de l’Unité Africaine(OUA) ?

Avait-on besoin de changer de sigle et de nom, pour reculer, se maintenir et prospérer dans les mêmes bureaucraties et combines ?

Le retard du développement économique de l’Afrique est essentiellement lié aux leadership et gestions étatiques : c’est une affaire culturelle et non diplomatique, et ni politique !

N’est-ce pas que la vérité rougit seulement les yeux sans les casser ?

Tels sont les concepts de ma diplomatie sans frontières, de mon écriture directe et de ma littérature engagées pour la véritable, rapide et efficace croissance de l’Afrique qui aura presque deux(02) milliards d’habitants en l’an 2050, c'est-à-dire dans seulement moins de quarante(40) ans !

En perdant le précieux temps de l’Afrique pour défendre les causes perdues d’avance des dictateurs, en tordant le cou à la démocratie, à la liberté, à la paix et à la bonne gouvernance, l’Union Africaine et lesdits Chefs d’Etat démoncrates, mangercrates et voyoucrates, ne retardent-ils pas, incongrument de manière saugrenue et imbécile, le développement rapide et la croissance des Pays Africains ?

TANOH NIAMKE, Diplomate, Ecrivain.

Pièces Jointes :

- composition du Panel des Chefs d’Etat sur la COTE D’IVOIRE

-CV-TANOH NIAMKE.

 

L’Union Africaine annonce la Composition du Panel des Chefs d’Etat pour la crise en COTE D’IVOIRE :

Les présidents mauritanien, sud-africain,
burkinabè, tchadien et tanzanien composeront le panel mis en place par l'Union
africaine pour tenter de résoudre d'ici un mois la crise politique en Côte
d'Ivoire, a-t-on appris lundi auprès de la Commission de l'UA.
Ce panel, présidé par le Mauritanien Mohamed Ould Abdel Aziz aux côtés
d'Idriss Deby (Tchad), Jacob Zuma (Afrique du Sud), Blaise Compaoré (Burkina
Faso) et Jakaya Kikwete (Tanzanie), se rendra prochainement, à une date encore
indéterminée, en Côte d'Ivoire, a annoncé le porte-parole de la Commission,
Nourredine Mezni.
Les cinq chefs d'Etat seront accompagnés en Côte d'Ivoire du président de
la commission de l'UA Jean Ping et du président de la commission de la
Communauté économique des Etats d'Afrique de l'ouest (Cédéao), James Victor
Gbeho.
"Le président (du panel) rencontre ses collègues (ce lundi) pour discuter
de leur programme car ils doivent agir et ils n'ont qu'un mois", a précisé M.
Mezni.
L'UA avait décidé vendredi de la mise en place de ce panel, chargé de
prendre d'ici un mois des décisions "contraignantes" pour toutes les parties
ivoiriennes.
Il s'agit ainsi d'"amener Alassane Ouattara à exercer la réalité du
pouvoir" dans le pays "par la négociation", avait précisé samedi le président
de la Commission de l'UA Jean Ping, ajoutant que son organisation considérait
toujours M. Ouattara comme le vainqueur du scrutin du 28 novembre qui l'a
opposé au président sortant Laurent Gbagbo.
Le secrétaire général des Nations unies Ban Ki-moon, présent à Addis Abeba,
a appuyé la création de ce panel et appelé "le président Ouattara à former un
gouvernement d'union nationale".
M. Ban a établi une feuille de route censée guider le travail de l'ONU et
du "panel" dans les semaines à venir.
Parmi ces principes, le secrétaire général recommande "une sortie honorable
pour M. Gbagbo" et "une action concrète pour lever le blocus du siège de
l'hôtel du Golf" où est réfugié M. Ouattara à Abidjan.
De même, le panel de l'UA "devrait travailler en étroite collaboration avec
l'ONU dans tous les aspects et à toutes les étapes du processus", a insisté M.
Ban.

Source : AFP.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

CURRICULUM VITAE 

DE MONSIEUR TANOH NIAMKE, Diplomate, Ecrivain,

Conseiller Technique chargé de la Coopération et de la Francophonie.

 

CARRIERE PROFESSIONNELLE

Depuis 2008 : Conseiller Technique Chargé de la Coopération et de la Francophonie au Cabinet du Ministre de la Culture et de la Francophonie de la République de Côte d'Ivoire.

 

2007             :   Diplomate à l’Ambassade  de Côte d’Ivoire à Paris

 

2005-2006 :   Diplomate à l’Ambassade de Côte d’Ivoire à SEOUL

                      (Corée du Sud)

 

2002-2004 :   Chargé d’Etudes respectivement aux Départements 

                         EUROPE, des Affaires Juridiques et Consulaires du  

                         Ministère des Affaires Etrangères à ABIDJAN

 

1998-2001 :   Chargé de Mission du Secrétaire Général du Conseil de         

                         L’Entente (Organisation Internationale regroupant : le

                         Bénin, le Burkina Faso, la Côte d’Ivoire, le Niger et le            Togo)

 

1995-1997 :   Chargé d’études au Ministère des Affaires Etrangères à            Abidjan

 

1993-1995 :   Diplomate à l’Ambassade de Côte d’Ivoire en Israël

 

1990-1993 :   Chargé de Mission du Ministre des Postes et  

                         Télécommunications

 

1987-1990 :   Diplomate à l’Ambassade de Côte d’Ivoire au Brésil

 

1985-1987 :   Chargé d’études au Ministère des Affaires Etrangères

 

1983-1985 :   Elève fonctionnaire à l’Ecole Nationale d’Administration

                         (ENA) de Côte d’Ivoire

 

PROFIL UNIVERSITAIRE ET FORMATION  PROFESSIONNELLE

 

·       Master in Science of Management (Sciences de Gestion) for Executives and Special Students.

 

·       Diplôme de l’ENA (École Nationale D'administration) : Option Diplomatie

 

·       Diplôme d'études Universitaires Générales en Droit

 

·       Formation en Droit Civil (spécialité État-Civil Consulaire)

 

·       Diplôme d'études Universitaires Générales en Finances - Comptabilité

 

·       Formation en Finances Publiques (Spécialité Gestion des Paieries et Ambassades)

 

·       Baccalauréat série D

 

 

ACTIVITES ASSOCIATIVES, POLITIQUES ET AUTRES :

 

·       1975 à 1980 : Secrétaire Général du Bureau du Mouvement des Elèves et Etudiants de COTE D’IVOIRE (MEECI) du Lycée Scientifique de YAMOUSSOUKRO.

 

·       De 1981 à 1984 : Délégué Social du Bureau National Exécutif du Mouvement des Elèves et Etudiants de COTE D’IVOIRE (MEECI), Section du Parti Démocratique de COTE D’IVOIRE (PDCI-RDA).

·       1985 : Président de l’Association des Elèves et Etudiants

De l’Indénié (AEEI) Département d’ABENGOUROU.

 

·       1985 à 1990 : Secrétaire Général de l’Union de la Jeunesse Communale de COCODY (UJCC).

·       1991 à 1992 : Secrétaire Général de la Jeunesse du Parti

Démocratique de COTE D’IVOIRE (JPDCI) de COCODY

 

·       2007 à 2008 : Président Fondateur du Mouvement Démocratique pour le Rassemblement de la Jeunesse Ivoirienne (MDRJI).

·       2008 : Président Fondateur de « Diplomatie Sans Frontières.»

 

Liste des Livres de TANOH NIAMKE :

 

 

·       1- COTE D’IVOIRE : La Guerre des Imbéciles(2008)

 

·       2-COTE D’IVOIRE : Radioscopie d’une Rébellion

Incongrue et saugrenue

 

·       3-L’Afrique noire se développera vers l’AN 2100

 

·       4- Afrique : La Traite des faux Prophètes

 

·       5- Afrique : Le Bal des Vautours

 

·       6- COTE D’IVOIRE : La guerre des imbéciles, Acte 2 et Fin (à publier en 2011)

 

·       Fondateur et Administrateur de :

 

-Diplomatie Sans Frontières

-Ivoiriens Sans Frontières.

 

 

·       Email : tanohniamke@hotmail.fr

 

 Sites web: http://www.tanohniamke.net

                    http://www.tanoh.niamke.over-blog.net

                    http://leblogdetanohniamke.ivoire-blog.com

 

 

Fait à Paris, le31 janvier 2011