Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Avertir le modérateur

16/10/2012

Vers l'An 2100, la francophonie et l'euro seront des valeurs africaines...

Chronique diplomatique : Vers l’AN 2100, la Francophonie et l’Euro seront des valeurs africaines…

Chers amis internautes, lecteurs et lectrices, attitrés ou pas, de ma « Diplomatie Sans Frontières », cet ensemble de sites et blogs ou je me permets, librement, en tant qu’intellectuel ivoirien et africain, de venir consigner par écrits, mes visions, propositions et suggestions, en vue de l’émergence ivoirienne et africaine en particulier, mais également, je saisis également, cette passionnante et auguste tribune, pour faire des projections et évolutions mondiales, telles qu’elles devraient se vivre et se porter vers l’an 2100….

Dans la présente chronique, sans vouloir vous donner les nouvelles de mon pays, la COTE D’IVOIRE, qui peine encore, à retrouver « ses repères houphouétiens et sa cohésion nationale passée »,

Permettez-moi, chers amis internautes et lecteurs, de rentrer dans le vif de mon propos, à savoir que :

« La Francophonie et l’Euro seront des valeurs africaines vers l’an 2.100… »

·       Premièrement : Pour ceux et celles qui ne le sauraient pas encore, je suis un petit disciple de Félix HOUPHOUET-BOIGNY, donc, je suis africaniste, francophone et francophile : J’aime la France et sa langue, le français qui également la mienne et la nôtre…

·       Mais au fait : vers l’an 2100, combien seront-ils « les vrais français blancs et les européens » qui parleront la langue française ou qui seront membres de la francophonie ?

·       C’est à ce titre que, je me réjouis et je me félicite de la tenue au Congo, en terre fertile et riche d’Afrique, du Sommet très réussi et historique des Chefs d’Etat et de Gouvernement de la Francophonie.

·       En effet et selon le Président Félix HOUPHOUET-BOIGNY, le développement et la démocratie sont de très longs processus…. : Comme la construction des grands immeubles de plusieurs niveaux….

·       Et chaque fête ivoirienne ou africaine, devraient être encouragées comme des occasions ou des moyens de constructions d’infrastructures d’accueil des hôtes de marques, et surtout des occasions exceptionnelles de parler de développement de l’Afrique, de sa démocratie et de sa paix, etc.

·       C’est pour toutes ces raisons sus visées, que j’ai défendu avec « bec et ongles » la tenue des assises de la Francophonie u Congo du Président KABILA….Car la francophonie également « une valeur et une affaire africaines. »

·       Je vous invite, ici et maintenant, à faire des réflexions, des projections, des révélations et des visions, au sujet de la Francophonie et de l’Euro (l’actuelle monnaie européenne) dans les années et horizon de l’AN 2.100….

·       Les labels, les marques et les grandes réputations « des Grands Hommes et Femmes », ne sont-ils pas de construire leurs pays respectifs, de rechercher la création des richesses nationales et internationales de leurs peuples, populations et concitoyens respectifs ?

·       Permettez-moi de vous citer, selon moi, de grands Hommes qui ont marqué leurs époques : Félix HOUPHOUET-BOIGNY, NELSON MANDELA, GANDHI, Martin LUTHER KING, etc.…

·       Plus prêt de nous dans le temps et dans l’espace, et dans les temps récents passés ou présents : D’Autres Hautes Personnalités ont marqué, positivement leur pays et leurs époques : Le Président Blaise COMPAORE du BURKINA FASO, n’est-il pas un bâtisseur infatigable de son Pays ? Pour ceux ou celles qui ont  le privilège et l’avantage de travailler « AU CONSEIL DE L’ENTENTE » comme moi, je peux témoigner que OUAGADOUGOU et l’Ensemble du Burkina Faso sont en véritable développement et émergence, en fonction de leurs moyens…

·       Au Ghana, le Président JERRY RAWLINGS, n’est-il pas le père de la démocratie, de la paix, de l’ordre actuel et du modèle de démocratie et de développement ghanéens actuels ?

·       Dans mon propre pays et actuellement, en République de COTE D’IVOIRE, si le Président Alassane OUATTARA met effectivement, l’accent et  ses vraies  priorités sur le développement économique, la construction des infrastructures à ABIDJAN et sur l’Ensemble du Territoire National :  Alassane OUATTARA, dis-je, ne sera-t-il pas un Grand Président de la République ?

·       Enfin et pour terminer sur mon pays la COTE D’IVOIRE, le Président Félix HOUPHOUET-BOIGNY avait l’habitude de dire que : « Quand des problèmes semblent insolubles ou difficiles à résoudre immédiatement, il faut alors les déplacer dans le futur… » :

·        Je veux parler de la réconciliation nationale, des cas de l’Ex-Président Laurent GBAGBO, de son Epouse, et de l’ensemble des pros-GBGBO….

·       Pourquoi, se focalise-t-on sur leurs seuls cas ? Ne pourrait-on pas leur trouver des pays et des terres d’asiles, dorés et loin des frontières de la COTE D’IVOIRE pour qu’on ait la paix ?

·       A présent, revenons pour terminer mon propos à la Francophonie et à l’Euro, la monnaie européenne vers l’an 2.100...

·       Selon moi et d’après des études sérieuses, l’Afrique est la prochaine puissance mondiale vers l’an 2.100, c'est-à-dire, dans seulement presque 90 ANS :

·       En effet vers l’an 2100, l’AFRIQUE comptera   presque « Deux Milliards(2000.000.000) de peuples et de populations » murs, éclairés, très bien éduqués, compétents, et talentueux….

·       Alors mes préoccupations et mes réflexions :

·       En l’AN 2100, la Francophonie ne serra-t-elle pas une valeur et une richesse africaines, avec son siège social en AFRIQUE ?

·       Vers l’an 2100, L’Europe ne ferait-elle pas « les yeux doux et les cours à l’Afrique » pour nous demander d’adopter leur monnaie mourante l’Euro ?

·       En conclusion, moi je déteste l’appellation du francs CFA qui a des relents et des souvenirs coloniaux….

·       J’aimerais tant que tous les pays africains soient membres de « L’Espace Euro Africain » à conditions que «Cet Espace de l’Euro-Africain » à créer soit de faible parité monétaire ?

·       Avez-vous compris quelque chose ? Sinon, prenons par hypothèse, qu’un euro-européen soit égal à 2.000 Euros ou 3.000 Euros Africains…

·       En conclusion, je l’affirme et je le dis fort que, l’avenir de la Francophonie, de l’Euro et de l’Europe se jouera en Afrique vers l’AN 2.100…..

·       Sauf, si la Chine, l’inde et, « les BRICS »  les Autres Nouvelles Puissances, ne rasent nos amis européens qui sont déjà et actuellement, en difficultés dues  aux crises de leurs croissances et de leurs lentes stratégies à anticiper sur l’évolution de l’Afrique et du Monde….

·       A cette Allure de tortue, vers l’AN 2.100, je prédis déjà que le Continent Africain dominera, de gré ou de force le Monde entier, car nos enfants et nos petits enfants qui auront étudiés, dans toutes les meilleures universités et les meilleures  mondiales, ne seront pas des ignorants  et ne souffriront d’aucun complexe « des ex-colonisés. »

·       MOI : Ma « Diplomatie Sans Frontières » dit et prédit les choses à venir, crûment, selon la vérité et la justice divines….

·       Qui vous a dit qu’en l’an 2100, la COTE D’IVOIRE et l’AFRIQUE ne seront pas développés et puissants ?

 

DjohnTANOH- NIAMKE

Diplomate, Ecrivain, Blogueur et Chroniqueur

Fondateur et Administrateur des Sites et Blogs :

« Diplomatie Sans Frontières ».

-Ancien Membre du Bureau National du MEECI

‘Ancien Membre Fondateur de la JPDCI.

 

 

04/10/2012

AFRIQUE: Cessons de vivre au brouillon...

Chronique culturelle:

Afrique : Ne gérons pas nos pays et nos vies dans des cahiers de brouillon…

Cette Chronique est une contribution et une invitation adressées aux leaders et gestionnaires de nos états africains afin d’attirer leur attention sur les retards et les pertes de temps de l’Afrique dans le processus de son développement économique :

Dans mes écrits, contributions, causeries, conférences et séminaires, j’aime souvent affirmer et prononcer la phrase ci-dessous qui conditionne et caractérise, ma vision et mon mode de vie terrestre :

« La vie de chaque femme ou homme, est un unique pèlerinage qu’il nous faut absolument réussir et bien vivre, rapidement, par l’éclosion de nos talents, de nos compétences et nos dons… »

Selon moi, d’une manière générale :

 Les Hommes, les Femmes, les nations, les pays et les états obéissent à ce même principe : A savoir que pour leur développement social, culturel et économique, il faut des hommes et femmes, tous et toutes, des visionnaires, des leaders et des gestionnaires, à leur tête, qui comprennent que le développement économique d’un pays, est un processus rapide et très sérieux qui ne «  se copie pas dans des cahiers de brouillon, pour ensuite, le recopier au propre dans d’autres cahiers de devoir ! »

Ce Message s’adresse principalement aux Africaines et Africains:

En effet, l’Afrique, d’une manière particulière, a besoin pour son développement économique, de chefs d’état éclairés, de véritables visionnaires, entourés de très bons gestionnaires, dans  les secteurs publics et privés, qui vont directement à l’essentiel c'est-à-dire :

Développer leurs pays respectifs et mettre au travail, leurs populations, par des créations d’emplois pour résorber les chômages de la jeunesse, créer des infrastructures et des cadres de vie modernes, telles que des routes, de l’eau potable, des centres de santé, de l’électricité, du téléphone, des logements sociaux, des universités et des instituts professionnels, le développement du tourisme, la gestion de la sécurité et la surveillance du territoire national…En un mot comme en mille, pour son développement économique, l’Afrique  devrait rapidement aller à l’essentiel sans perdre trop de temps :

-Il s’agit de pédaler comme une bicyclette, rapidement et ensemble, les leviers sectoriels économiques comme un cycliste sur sa propre bicyclette.

-Il s’agit également de se mettre au travail, comme un pianiste professionnel, ayant ses dix doigts sur le clavier pour jouer la meilleure musique !

Malheureusement pour l’Afrique, notre riche et prospère continent, cinquante-deux(52) ans après les indépendances, pour son développement économique, plusieurs pays et des états sont gérés comme dans des cahiers de brouillon, pour être ensuite recopiés au propre dans des cahiers de devoirs !

Avez-vous saisi le fonds de ma pensée ?

Sinon, je vous donne rendez-vous, très bientôt en librairie, ou aux différentes cérémonies de dédicaces de mes livres ci-dessous :

1.  « COTE D’IVOIRE : La guerre des imbéciles, Acte 2 et Fin. »

2.  « COTE D’IVOIRE : Cahier d’un retour à la Case-Départ. »

3.  « AFRIQUE : Les Fous du Pouvoir. »

Ces trois œuvres-ci, qui sont déjà prêtes, paraitront très bientôt, ensemble et simultanément : Qui vous a dit que l’écriture et la littérature engagées ne sont pas des épées et des combats contre les imbéciles et contre le sous-développement ?

En conclusion de cette chronique : Retenons que, pour un homme, pour une femme ou pour un pays, le processus est le même : A savoir que la vie est un pèlerinage unique qu’il nous faut absolument réussir. Il est inutile et presqu’un imbécile de vivre dans l’ignorance, dans le désordre et « au cahier de brouillon », pour ensuite chercher ou rechercher à rattraper le temps et à corriger nos erreurs en recopiant « au propre dans un cahier de devoir » !

Selon moi, de gré ou de force, mon pays la République de COTE D’IVOIRE et l’Afrique vont se développer, très rapidement, avec une nouvelle génération et une « nouvelle race » d’hommes et de femmes, courageux, intrépides, remplis de connaissances, de talents, de compétences et de dons spirituels ou de visions….Et qui ne sont pas très attachés ou préoccupés par leurs carrières professionnelles ou les contingences matérielles ou de richesses terrestres périssables….

Les Grands Hommes et les Grandes Femmes qui rentrent dans la « Véritable Grande Histoire » sont ceux et celles qui apportent leurs actions, leurs actes, et leurs idées à l’évolution pacifique du Monde et de leurs sociétés respectives…

Très bonne lecture à vous tous et à vous toutes,

Et à très bientôt, en librairies ou dans mes cérémonies de dédicaces de mes trois œuvres sus visées, car de gré ou de force, la COTE D’IVOIRE et l’Afrique doivent se développer avec de nouvelles générations d’hommes et de femmes non adeptes des guerres, des milices et des patriotismes xénophobes….,

A mon modeste et humble niveau, Diplomate de carrière ou pas, fonctionnaire ou pas, planteur de cacao, de café, de palmier à huile, d’hévéa ou pas, j’ai déjà écrit mes mémoires et  ma vision de la COTE D’IVOIRE et du Monde, dans une dizaine de livres et d’essais qui seront très bientôt en librairies en France et partout dans le Monde entier : Vivre, n’est-ce pas contribuer à l’évolution positive de la vie et du Monde ?

Très Fraternellement et à très bientôt en librairies et à mes cérémonies de dédicaces…

Djohn TANOH-NIAMKE

Diplomate, Ecrivain, Blogueur et Chroniqueur.

Fondateur et Administrateur de :

«  Diplomatie Sans Frontières. »

http://tanohniamke.net

http://tanoh.niamke.over-blog.net

http://twitter.com/tanohdjohn

http://netlog.com/tanohdjohn

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Chronique culturelle:

Afrique : Ne gérons pas nos pays et nos vies dans des cahiers de brouillon…

Cette Chronique est une contribution et une invitation adressées aux leaders et gestionnaires de nos états africains afin d’attirer leur attention sur les retards et les pertes de temps de l’Afrique dans le processus de son développement économique :

Dans mes écrits, contributions, causeries, conférences et séminaires, j’aime souvent affirmer et prononcer la phrase ci-dessous qui conditionne et caractérise, ma vision et mon mode de vie terrestre :

« La vie de chaque femme ou homme, est un unique pèlerinage qu’il nous faut absolument réussir et bien vivre, rapidement, par l’éclosion de nos talents, de nos compétences et nos dons… »

Selon moi, d’une manière générale :

 Les Hommes, les Femmes, les nations, les pays et les états obéissent à ce même principe : A savoir que pour leur développement social, culturel et économique, il faut des hommes et femmes, tous et toutes, des visionnaires, des leaders et des gestionnaires, à leur tête, qui comprennent que le développement économique d’un pays, est un processus rapide et très sérieux qui ne «  se copie pas dans des cahiers de brouillon, pour ensuite, le recopier au propre dans d’autres cahiers de devoir ! »

Ce Message s’adresse principalement aux Africaines et Africains:

En effet, l’Afrique, d’une manière particulière, a besoin pour son développement économique, de chefs d’état éclairés, de véritables visionnaires, entourés de très bons gestionnaires, dans  les secteurs publics et privés, qui vont directement à l’essentiel c'est-à-dire :

Développer leurs pays respectifs et mettre au travail, leurs populations, par des créations d’emplois pour résorber les chômages de la jeunesse, créer des infrastructures et des cadres de vie modernes, telles que des routes, de l’eau potable, des centres de santé, de l’électricité, du téléphone, des logements sociaux, des universités et des instituts professionnels, le développement du tourisme, la gestion de la sécurité et la surveillance du territoire national…En un mot comme en mille, pour son développement économique, l’Afrique  devrait rapidement aller à l’essentiel sans perdre trop de temps :

-Il s’agit de pédaler comme une bicyclette, rapidement et ensemble, les leviers sectoriels économiques comme un cycliste sur sa propre bicyclette.

-Il s’agit également de se mettre au travail, comme un pianiste professionnel, ayant ses dix doigts sur le clavier pour jouer la meilleure musique !

Malheureusement pour l’Afrique, notre riche et prospère continent, cinquante-deux(52) ans après les indépendances, pour son développement économique, plusieurs pays et des états sont gérés comme dans des cahiers de brouillon, pour être ensuite recopiés au propre dans des cahiers de devoirs !

Avez-vous saisi le fonds de ma pensée ?

Sinon, je vous donne rendez-vous, très bientôt en librairie, ou aux différentes cérémonies de dédicaces de mes livres ci-dessous :

1.  « COTE D’IVOIRE : La guerre des imbéciles, Acte 2 et Fin. »

2.  « COTE D’IVOIRE : Cahier d’un retour à la Case-Départ. »

3.  « AFRIQUE : Les Fous du Pouvoir. »

Ces trois œuvres-ci, qui sont déjà prêtes, paraitront très bientôt, ensemble et simultanément : Qui vous a dit que l’écriture et la littérature engagées ne sont pas des épées et des combats contre les imbéciles et contre le sous-développement ?

En conclusion de cette chronique : Retenons que, pour un homme, pour une femme ou pour un pays, le processus est le même : A savoir que la vie est un pèlerinage unique qu’il nous faut absolument réussir. Il est inutile et presqu’un imbécile de vivre dans l’ignorance, dans le désordre et « au cahier de brouillon », pour ensuite chercher ou rechercher à rattraper le temps et à corriger nos erreurs en recopiant « au propre dans un cahier de devoir » !

Selon moi, de gré ou de force, mon pays la République de COTE D’IVOIRE et l’Afrique vont se développer, très rapidement, avec une nouvelle génération et une « nouvelle race » d’hommes et de femmes, courageux, intrépides, remplis de connaissances, de talents, de compétences et de dons spirituels ou de visions….Et qui ne sont pas très attachés ou préoccupés par leurs carrières professionnelles ou les contingences matérielles ou de richesses terrestres périssables….

Les Grands Hommes et les Grandes Femmes qui rentrent dans la « Véritable Grande Histoire » sont ceux et celles qui apportent leurs actions, leurs actes, et leurs idées à l’évolution pacifique du Monde et de leurs sociétés respectives…

Très bonne lecture à vous tous et à vous toutes,

Et à très bientôt, en librairies ou dans mes cérémonies de dédicaces de mes trois œuvres sus visées, car de gré ou de force, la COTE D’IVOIRE et l’Afrique doivent se développer avec de nouvelles générations d’hommes et de femmes non adeptes des guerres, des milices et des patriotismes xénophobes….,

A mon modeste et humble niveau, Diplomate de carrière ou pas, fonctionnaire ou pas, planteur de cacao, de café, de palmier à huile, d’hévéa ou pas, j’ai déjà écrit mes mémoires et  ma vision de la COTE D’IVOIRE et du Monde, dans une dizaine de livres et d’essais qui seront très bientôt en librairies en France et partout dans le Monde entier : Vivre, n’est-ce pas contribuer à l’évolution positive de la vie et du Monde ?

Très Fraternellement et à très bientôt en librairies et à mes cérémonies de dédicaces…

Djohn TANOH-NIAMKE

Diplomate, Ecrivain, Blogueur et Chroniqueur.

Fondateur et Administrateur de :

«  Diplomatie Sans Frontières. »

http://tanohniamke.net

http://tanoh.niamke.over-blog.net

http://twitter.com/tanohdjohn

http://netlog.com/tanohdjohn

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Chronique culturelle:

Afrique : Ne gérons pas nos pays et nos vies dans des cahiers de brouillon…

Cette Chronique est une contribution et une invitation adressées aux leaders et gestionnaires de nos états africains afin d’attirer leur attention sur les retards et les pertes de temps de l’Afrique dans le processus de son développement économique :

Dans mes écrits, contributions, causeries, conférences et séminaires, j’aime souvent affirmer et prononcer la phrase ci-dessous qui conditionne et caractérise, ma vision et mon mode de vie terrestre :

« La vie de chaque femme ou homme, est un unique pèlerinage qu’il nous faut absolument réussir et bien vivre, rapidement, par l’éclosion de nos talents, de nos compétences et nos dons… »

Selon moi, d’une manière générale :

 Les Hommes, les Femmes, les nations, les pays et les états obéissent à ce même principe : A savoir que pour leur développement social, culturel et économique, il faut des hommes et femmes, tous et toutes, des visionnaires, des leaders et des gestionnaires, à leur tête, qui comprennent que le développement économique d’un pays, est un processus rapide et très sérieux qui ne «  se copie pas dans des cahiers de brouillon, pour ensuite, le recopier au propre dans d’autres cahiers de devoir ! »

Ce Message s’adresse principalement aux Africaines et Africains:

En effet, l’Afrique, d’une manière particulière, a besoin pour son développement économique, de chefs d’état éclairés, de véritables visionnaires, entourés de très bons gestionnaires, dans  les secteurs publics et privés, qui vont directement à l’essentiel c'est-à-dire :

Développer leurs pays respectifs et mettre au travail, leurs populations, par des créations d’emplois pour résorber les chômages de la jeunesse, créer des infrastructures et des cadres de vie modernes, telles que des routes, de l’eau potable, des centres de santé, de l’électricité, du téléphone, des logements sociaux, des universités et des instituts professionnels, le développement du tourisme, la gestion de la sécurité et la surveillance du territoire national…En un mot comme en mille, pour son développement économique, l’Afrique  devrait rapidement aller à l’essentiel sans perdre trop de temps :

-Il s’agit de pédaler comme une bicyclette, rapidement et ensemble, les leviers sectoriels économiques comme un cycliste sur sa propre bicyclette.

-Il s’agit également de se mettre au travail, comme un pianiste professionnel, ayant ses dix doigts sur le clavier pour jouer la meilleure musique !

Malheureusement pour l’Afrique, notre riche et prospère continent, cinquante-deux(52) ans après les indépendances, pour son développement économique, plusieurs pays et des états sont gérés comme dans des cahiers de brouillon, pour être ensuite recopiés au propre dans des cahiers de devoirs !

Avez-vous saisi le fonds de ma pensée ?

Sinon, je vous donne rendez-vous, très bientôt en librairie, ou aux différentes cérémonies de dédicaces de mes livres ci-dessous :

1.  « COTE D’IVOIRE : La guerre des imbéciles, Acte 2 et Fin. »

2.  « COTE D’IVOIRE : Cahier d’un retour à la Case-Départ. »

3.  « AFRIQUE : Les Fous du Pouvoir. »

Ces trois œuvres-ci, qui sont déjà prêtes, paraitront très bientôt, ensemble et simultanément : Qui vous a dit que l’écriture et la littérature engagées ne sont pas des épées et des combats contre les imbéciles et contre le sous-développement ?

En conclusion de cette chronique : Retenons que, pour un homme, pour une femme ou pour un pays, le processus est le même : A savoir que la vie est un pèlerinage unique qu’il nous faut absolument réussir. Il est inutile et presqu’un imbécile de vivre dans l’ignorance, dans le désordre et « au cahier de brouillon », pour ensuite chercher ou rechercher à rattraper le temps et à corriger nos erreurs en recopiant « au propre dans un cahier de devoir » !

Selon moi, de gré ou de force, mon pays la République de COTE D’IVOIRE et l’Afrique vont se développer, très rapidement, avec une nouvelle génération et une « nouvelle race » d’hommes et de femmes, courageux, intrépides, remplis de connaissances, de talents, de compétences et de dons spirituels ou de visions….Et qui ne sont pas très attachés ou préoccupés par leurs carrières professionnelles ou les contingences matérielles ou de richesses terrestres périssables….

Les Grands Hommes et les Grandes Femmes qui rentrent dans la « Véritable Grande Histoire » sont ceux et celles qui apportent leurs actions, leurs actes, et leurs idées à l’évolution pacifique du Monde et de leurs sociétés respectives…

Très bonne lecture à vous tous et à vous toutes,

Et à très bientôt, en librairies ou dans mes cérémonies de dédicaces de mes trois œuvres sus visées, car de gré ou de force, la COTE D’IVOIRE et l’Afrique doivent se développer avec de nouvelles générations d’hommes et de femmes non adeptes des guerres, des milices et des patriotismes xénophobes….,

A mon modeste et humble niveau, Diplomate de carrière ou pas, fonctionnaire ou pas, planteur de cacao, de café, de palmier à huile, d’hévéa ou pas, j’ai déjà écrit mes mémoires et  ma vision de la COTE D’IVOIRE et du Monde, dans une dizaine de livres et d’essais qui seront très bientôt en librairies en France et partout dans le Monde entier : Vivre, n’est-ce pas contribuer à l’évolution positive de la vie et du Monde ?

Très Fraternellement et à très bientôt en librairies et à mes cérémonies de dédicaces…

Djohn TANOH-NIAMKE

Diplomate, Ecrivain, Blogueur et Chroniqueur.

Fondateur et Administrateur de :

«  Diplomatie Sans Frontières. »

http://tanohniamke.net

http://tanoh.niamke.over-blog.net

http://twitter.com/tanohdjohn

http://netlog.com/tanohdjohn

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

19/09/2012

AFRIQUE: L'ignorance et les fous de Dieu...

Chronique culturelle : AFRIQUE, l’ignorance, les rumeurs et les fous de Dieu…

-Chers Amis internautes,

-Chers Lecteurs de mes sites et blogs,

-Chers Frères et Sœurs ivoiriens,

-Chers Amis et Partenaires de mon beau et grand pays, la République de COTE D’IVOIRE,

-Honorables et Distingués Lecteurs et Internautes, Vous d’Afrique et d’Ailleurs, qui aimez et appréciez « ma Diplomatie Sans Frontières »,

Après plusieurs années de présence intensive sur les réseaux sociaux avec vous, et en votre auguste compagnie, je m’apprête, à très courts termes, à vous demander la permission de m’éloigner, progressivement et dans le silence, de « nos grandes familles virtuelles.»

En effet, à force de lire mes essais, mes contributions publiques et mes chroniques, gratuitement et gracieusement sur internet, la plupart des internautes et des lecteurs oublient que les œuvres intellectuelles sont payantes et marchandes, comme des tomates, des aubergines et de la salade…

Oui et mille fois oui : Après mon premier livre, « COTE D’IVOIRE, la guerre des imbéciles » publié en France en 2008, il est temps et grand temps pour moi et pour mes essais, de retourner « en librairie », et surtout de me consacrer à ma profession diplomatique, pour terminer ma riche et mouvementée carrière très attaquée, et naguère en dents de scie…Car ma retraite n’est plus loin…

En un mot comme en mille, je vous confirme que je ne fuis pas les réseaux sociaux, mais je serai de plus en plus « absent et en mode silence » en ma qualité de blogueur…

Ainsi donc et d’une part, aurai-je plus de temps pour terminer et dédicacer mes livres, et d’autre part, penserai-je sérieusement à préparer ma retraite diplomatique, car ne l’oublions pas, je ne suis plus si jeune que ça…Je le répète et la répétition est toujours pédagogique…

Après vous avoir donné, en guise d’introduction, mes « nouvelles », à présent, traitons ensemble, le thème de la présente chronique culturelle, à savoir :

« L’Afrique, l’ignorance, les rumeurs et les fous de Dieu. »

Loin devant le sida ou le cancer, l’ignorance est l’un des principaux maux qui détruit et tue notre continent africain et ses vaillants peuples : A titre d’exemple, il n’y a que dans nos pays africains que les sectes et les religions bizarres, incongrues et saugrenues, prospèrent et se développent  très rapidement comme des champignons…

Les Saints et Sacrés Noms de Dieu, de Jésus-Christ, de Mahomet, des Autres Prophètes ou des  Autres Gourous, sont devenus des valeurs marchandes et financières, des fonds de commerce, des sujets de discorde, de batailles et de guerres des imbéciles et des ignorants !

-Au fait qui est Dieu, si ce ne sont l’Amour, la Paix et la tolérance, entre autres nombreuses Valeurs Spirituelles ?

-Pourquoi, en Afrique, des fondamentalistes « Fous de Dieu », tapis dans l’ombre des sectes religieuses, aussi diverses que bizarres, tuent-ils d’autres enfants, créatures et créations de Dieu ?

-Toutes les bonnes et vraies religions, n’enseignent-elles pas que Dieu est Amour, Paix et Tolérance ?

C’est dommage et c’est regrettable, pour l’Afrique et pour les Africains, de continuer encore à vivre, dans les ténèbres, l’ignorance et les rumeurs des croyances sectaires, diaboliques, bizarres, incongrues et saugrenues….

Oui et mille fois oui, Vous m’avez compris, dans cette chronique, je n’accuse aucune religion particulière car « ces fondamentalistes fous de Dieu » sont répandus et  dispersés dans toutes les sectes et les diverses religions !

Selon moi, Dieu habite dans le cœur de chacun et de chacune de tous les Humains y compris dans la vie de ceux et de celles que « ces fous de Dieu » tuent ou continuent de tuer bêtement !

Sérieusement : Peut-on se réclamer de Dieu qui est Amour, Paix et Tolérance, et semer la haine, la violence et la mort, en répondant aux imbéciles provocateurs qui insultent Dieu et Ses Prophètes ?

D’ailleurs, les responsabilités et les rôles des vrais Adorateurs de Dieu, ne sont-elles pas de recevoir, de répandre et de distribuer la Lumière, l’Amour, la Paix et la Tolérance ?

Au fait, entre les impies impénitents et provocateurs qui insultent Dieu et Ses Prophètes, et les fondamentalistes « fous de Dieu » qui répondent à ces imbéciles en leur donnant la mort, qui sont ceux et celles qui sont les plus fous fautifs ?

A mon humble niveau de croyant et de chrétien, je prie ardemment que la Sagesse divine habite les uns et les autres, pour faire véritablement l’expérience que Dieu est Amour, Paix et Tolérance. Amen !

TANOH NIAMKE, Diplomate, Ecrivain, Blogueur et Chroniqueur.

Diplomatie Sans Frontières.

http://tanohniamke.net

http://tanohniamke.wordpress.com

http://tanoh.niamke.over-blog.net