Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Avertir le modérateur

23/01/2011

Chronique Diplomatique: Lettre Ouverte du Président Virtuel de la République de COTE D'IVOIRE.

Chronique diplomatique : Lettre Ouverte du Président Virtuel de la République de COTE D’IVOIRE adressée aux Membres du Gouvernement illégal et illégitime de Laurent GBAGBO.

Son Excellence Monsieur Félix HOUPHOUET-BOIGNY, Premier Président de la République de COTE D’IVOIRE, «  cerveau politique de premier ordre » disait souvent que  ceux et celles qui passaient tout leur précieux temps à ne rien faire que de le critiquer ou le dénigrer, ceux-ci et celles-ci étaient des médiocres qui salissaient leurs propres bouches…

Feu BALLA KEITA, son illustre, charismatique et bouillant ministre de l’éducation nationale, chargé entre autres choses, de la mobilisation et de l’idéologie politiques de l’houphouétisme,  affirmait,  souvent, quant à lui que « les chiens ne changent jamais leurs manières de s’asseoir et qu’ils ont beau aboyer, la caravane du bonheur du vaillant peuple de COTE D’IVOIRE, se construira et passera certainement… »

2005 à 2011 : voici exactement presque sept(07) ans que je suis très assidu, dévoué et très présent sur plusieurs réseaux d’internet (je détiens plus d’une vingtaine de sites) en vue de jouer les rôles d’éveilleur de consciences (comme les Pasteurs, Evêques et Imams) des Africaines, Africains en général, des ivoiriennes et ivoiriens en particulier :

Dans mes Contributions, Chroniques, Œuvres littéraires et culturelles aux tons pimentés, engagés et volontairement osés : Je me considère et je me définis comme le Président Virtuel de la République de COTE D’IVOIRE ou de l’AFRIQUE !

D’ailleurs j’étais le candidat virtuel à l’élection présidentielle passée et dans mon pays, n’ayant pu déposer mon dossier pour participer, réellement et physiquement, au scrutin électoral présidentiel!

Que de menaces de radiation professionnelle et de mort !

Que d’injures graves, d’inimitiés, de haine et de jalousie, imbéciles,  gratuites, assassines, incongrues et saugrenues !

Ayant moi-même été ou fréquenté à « l’école de la vie de Félix HOUPHOUET-BOIGNY », j’ai laissé les médiocres, les chiens, les gueux, les jaloux et haineux jouer leurs funèbres et macabres partitions, sans jamais leur indiquer mes chemins et objectifs visés !

D’ailleurs pour l’éclosion de ses propres talents, aucune personne n’a besoin de consulter ou de demander la permission de qui que ce soit, fut-il le Président de la République de son propre Pays !

Selon moi, pour accomplir une telle mission, l’onction et la grâce divines sont nécessaires, indispensables et suffisantes.

LA Sagesse Africaine nous enseigne que «  les grands chasseurs de lions et de fauves dangereux n’indiquent jamais, ni leurs jours de départ à la chasse, ni leurs chemins et ni les dates de leur retour... »

Trèves de paraboles, de proverbes et d’allégories, rentrons dans le vif de mon propos actuel :

-Excellence Monsieur Laurent GBAGBO, Ancien Président de la République de COTE D’IVOIRE, Grand Maitre et Chef de files des Adeptes du Gouvernement illégitime et illégal de COTE D’IVOIRE,

-Excellence Monsieur le Premier Ministre du Gouvernement illégal et illégitime de COTE D’IVOIVOIRE,

-Excellences Mesdames et Messieurs les Membres du Gouvernement illégitime et illégal de COTE D’IVOIRE,

-Très Honorables Membres du Front Populaire Ivoirien(FPI) et de « La Majorité Présidentielle »,

-Mesdames et Messieurs les Généraux, Officiers, Sous-officiers et Soldats, défenseurs et inconditionnels des causes perdues d’avance du Président Laurent GBAGBO,

-Chers Frères et Sœurs, jeunes et adultes, patriotes, miliciens, étudiants, chômeurs, etc.,

Ivoiriennes et Ivoiriens, vous toutes et tous, en vos différents grades, fonctions et qualités :

Dans cette présente chronique, je vous parle, fraternellement, de tout mon cœur rempli d’amour pour vous,  toutes et tous, en espérant pouvoir vous convaincre de bien vouloir procéder à une valeureuse, rapide  et radicale inflexion de vos choix politiques suicidaires, pour vous-mêmes, vos enfants, vos époux et épouses, vos familles et pour tout le pays entier, consistant, à vouloir vous accrocher et maintenir, vaille que vaille, de force et militairement, au Pouvoir Suprême Ivoirien déjà perdu dans les urnes électorales, contre le gré du Monde Entier !

Je fais appel, encore une fois, à votre sens dévoué et équilibré de la sagesse, de l’honneur, de la dignité et du vrai patriotisme mesuré en vue de céder, rapidement et sans condition, le Pouvoir Suprême au Président de la République élu, Son Excellence Monsieur Alassane Dramane OUATTARA.

Je vous prie et vous supplie de ne point détruire la COTE D’IVOIRE et l’avenir de vos enfants, à cause de vos intérêts égoïstes, personnels, pécuniaires, claniques, politiques et tribalistes :

En effet, la vérité rougit seulement les yeux sans jamais les casser ; vous-seuls ne pourrez jamais gagner cette guerre  prochaine à laquelle vous vous préparez, contre la CEDEAO, l’ONU et le Monde Entier !

Je vous invite, humblement et modestement, à tirer les leçons de votre échec cuisant et de votre défaite honteuse, au lieu de chercher et de rechercher à plonger la COTE D’IVOIRE dans les abimes des ténèbres de la bêtise humaine des dictatures sanguinaires, sans cœur et ni foi.

Je vous rappelle, d’une part et à toutes fins utiles, que le mandat présidentiel ivoirien est de seulement cinq(5) ans et que vous pourriez valablement revenir au pouvoir suprême aux prochaines élections, à conditions bien sûr d’être vivants ! Or avec la guerre, on ne sait jamais…

J’attire votre haute attention, d’autre part que, cinquante(50) après son indépendance, la COTE D’IVOIRE n’a pas besoin, à sa tête,  d’un Président, pseudo patriote, nationaliste et africaniste (comme Patrice LUMUMBA), ayant déjà passé dix(10) ans à semer ou à laisser prospérer : la mort, la violence, la terreur, la misère, la pauvreté, les déchets toxiques, les détournements massifs en milliards de francs CFA et les chômages chroniques :

Tel est le vrai et le principal sens du cuisant blâme que le vaillant peuple ivoirien vient de vous infliger lourdement et honteusement.

Actuellement, les ivoiriennes et les ivoiriens aspirent à l’épanouissement, au développement économique rapide, dans la paix, la liberté, la démocratie et dans  la bonne gouvernance :

Ne pas le comprendre c’est être imbécile !

Justement et en conclusion, je vous prie de bien vouloir noter qu’avec la mondialisation, le Monde est devenu un Village planétaire et évolue, très rapidement, y compris tous les pays africains : seuls les imbéciles et les ignorants ne changent pas ou n’évoluent pas !

Enfin, dans la vie, chacun et chacune de nous, si grand ou si petit, soit-il,  peut tomber, échouer, perdre ou commettre de pires erreurs…Cela n’est ni mortel ni suicidaire, car c’est la voie normale pour l’acquisition de l’expérience et de la sagesse.

Mais il est imbécile, incongru et saugrenu de tomber volontairement dans les profondeurs des ténèbres de la guerre, de la mort, de la violence et de la terreur, s’enfoncer et enfoncer tout un pays comme la COTE D’IVOIRE, sans prise de conscience de la lumière et de la vérité !

Que Dieu vous bénisse abondamment, qu’il vous ouvre les yeux, les oreilles et les cœurs afin que l’orgueil, la violence et la cupidité fassent place à la paix, à l’amour et à la réconciliation.

En tous cas, réfléchissez, ressaisissez-vous et réagissez vite, avant qu’il ne soit trop tard…

Très Fraternellement.

TANOH NIAMKE, Diplomate, Ecrivain

Blogueur et Chroniqueur Diplomatique

Master en science de gestion,

Fondateur et Administrateur de :

-Diplomatie Sans Frontières,

-Ivoiriens Sans Frontières,

Précédemment :

-Conseiller Technique Chargé de la Coopération et de la Francophonie,

-Chargé de Mission au Conseil de l’Entente,

Chargé de Mission au Ministère des Postes et Télécommunications,

-Diplomate, respectivement au Brésil, en Israël, en Corée du Sud et en France.

http://www.tanohniamke.net

http://leblogdetanohniamke.ivoire-blog.com

http://www.tanoh.niamke.over-blog.net

http://diplomatiesansfrontieres.over-blog.com

http://ivoirienssansfrontières.over-blog.com

http://diplomatiesansfrontieres.blog.tdg.ch

http://diplomatiesansfrontieres.blogs.lalibre.be

http://diplomatiesansfrontieres.blogs.nouvelobs.com

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

21/01/2011

Chronique Diplomatique: Lettre Ouverte du Président Virtuel de la République de COTE D'IVOIRE.

Chronique diplomatique : Lettre Ouverte du Président Virtuel de la République de COTE D’IVOIRE adressée aux Membres du Gouvernement illégal et illégitime de Laurent GBAGBO.

Son Excellence Monsieur Félix HOUPHOUET-BOIGNY, Premier Président de la République de COTE D’IVOIRE, «  cerveau politique de premier ordre » disait souvent que  ceux et celles qui passaient tout leur précieux temps à ne rien faire que de le critiquer ou le dénigrer, ceux-ci et celles-ci étaient des médiocres qui salissaient leurs propres bouches…

Feu BALLA KEITA, son illustre, charismatique et bouillant ministre de l’éducation nationale, chargé entre autres choses, de la mobilisation et de l’idéologie politiques de l’houphouétisme,  affirmait,  souvent, quant à lui que « les chiens ne changent jamais leurs manières de s’asseoir et qu’ils ont beau aboyer, la caravane du bonheur du vaillant peuple de COTE D’IVOIRE, se construira et passera certainement… »

2005 à 2011 : voici exactement presque sept(07) ans que je suis très assidu, dévoué et très présent sur plusieurs réseaux d’internet (je détiens plus d’une vingtaine de sites) en vue de jouer les rôles d’éveilleur de consciences (comme les Pasteurs, Evêques et Imams) des Africaines, Africains en général, des ivoiriennes et ivoiriens en particulier :

Dans mes Contributions, Chroniques, Œuvres littéraires et culturelles aux tons pimentés, engagés et volontairement osés : Je me considère et je me définis comme le Président Virtuel de la République de COTE D’IVOIRE ou de l’AFRIQUE !

D’ailleurs j’étais le candidat virtuel à l’élection présidentielle passée et dans mon pays, n’ayant pu déposer mon dossier pour participer, réellement et physiquement, au scrutin électoral présidentiel!

Que de menaces de radiation professionnelle et de mort !

Que d’injures graves, d’inimitiés, de haine et de jalousie, imbéciles,  gratuites, assassines, incongrues et saugrenues !

Ayant moi-même été ou fréquenté à « l’école de la vie de Félix HOUPHOUET-BOIGNY », j’ai laissé les médiocres, les chiens, les gueux, les jaloux et haineux jouer leurs funèbres et macabres partitions, sans jamais leur indiquer mes chemins et objectifs visés !

D’ailleurs pour l’éclosion de ses propres talents, aucune personne n’a besoin de consulter ou de demander la permission de qui que ce soit, fut-il le Président de la République de son propre Pays !

Selon moi, pour accomplir une telle mission, l’onction et la grâce divines sont nécessaires, indispensables et suffisantes.

LA Sagesse Africaine nous enseigne que «  les grands chasseurs de lions et de fauves dangereux n’indiquent jamais, ni leurs jours de départ à la chasse, ni leurs chemins et ni les dates de leur retour... »

Trèves de paraboles, de proverbes et d’allégories, rentrons dans le vif de mon propos actuel :

-Excellence Monsieur Laurent GBAGBO, Ancien Président de la République de COTE D’IVOIRE, Grand Maitre et Chef de files des Adeptes du Gouvernement illégitime et illégal de COTE D’IVOIRE,

-Excellence Monsieur le Premier Ministre du Gouvernement illégal et illégitime de COTE D’IVOIVOIRE,

-Excellences Mesdames et Messieurs les Membres du Gouvernement illégitime et illégal de COTE D’IVOIRE,

-Très Honorables Membres du Front Populaire Ivoirien(FPI) et de « La Majorité Présidentielle »,

-Mesdames et Messieurs les Généraux, Officiers, Sous-officiers et Soldats, défenseurs et inconditionnels des causes perdues d’avance du Président Laurent GBAGBO,

-Chers Frères et Sœurs, jeunes et adultes, patriotes, miliciens, étudiants, chômeurs, etc.,

Ivoiriennes et Ivoiriens, vous toutes et tous, en vos différents grades, fonctions et qualités :

Dans cette présente chronique, je vous parle, fraternellement, de tout mon cœur rempli d’amour pour vous,  toutes et tous, en espérant pouvoir vous convaincre de bien vouloir procéder à une valeureuse, rapide  et radicale inflexion de vos choix politiques suicidaires, pour vous-mêmes, vos enfants, vos époux et épouses, vos familles et pour tout le pays entier, consistant, à vouloir vous accrocher et maintenir, vaille que vaille, de force et militairement, au Pouvoir Suprême Ivoirien déjà perdu dans les urnes électorales, contre le gré du Monde Entier !

Je fais appel, encore une fois, à votre sens dévoué et équilibré de la sagesse, de l’honneur, de la dignité et du vrai patriotisme mesuré en vue de céder, rapidement et sans condition, le Pouvoir Suprême au Président de la République élu, Son Excellence Monsieur Alassane Dramane OUATTARA.

Je vous prie et vous supplie de ne point détruire la COTE D’IVOIRE et l’avenir de vos enfants, à cause de vos intérêts égoïstes, personnels, pécuniaires, claniques, politiques et tribalistes :

En effet, la vérité rougit seulement les yeux sans jamais les casser ; vous-seuls ne pourrez jamais gagner cette guerre  prochaine à laquelle vous vous préparez, contre l’ONU et le Monde Entier !

Je vous invite, humblement et modestement, à tirer les leçons de votre échec cuisant et de votre défaite honteuse, au lieu de chercher et de rechercher à plonger la COTE D’IVOIRE dans les abimes des ténèbres de la bêtise humaine des dictatures sanguinaires, sans cœur et ni foi.

Je vous rappelle, d’une part et à toutes fins utiles, que le mandat présidentiel ivoirien est de seulement cinq(5) ans et que vous pourriez valablement revenir au pouvoir suprême aux prochaines élections, à conditions bien sûr d’être vivants ! Or avec la guerre, on ne sait jamais…

J’attire votre haute attention, d’autre part que, cinquante(50) après son indépendance, la COTE D’IVOIRE n’a pas besoin, à sa tête,  d’un Président, pseudo patriote, nationaliste et africanisme (comme Patrice LUMUMBA), ayant déjà passé dix(10) ans à semer ou à laisser prospérer : la mort, la violence, la terreur, la misère, la pauvreté, les déchets toxiques, les détournements massifs en milliards de francs CFA et les chômages chroniques :

Tel est le vrai et le principal sens du cuisant blâme que le vaillant peuple ivoirien vient de vous infliger lourdement et honteusement.

Actuellement, les ivoiriennes et les ivoiriens aspirent à l’épanouissement, au développement économique rapide, dans la paix, la liberté, la démocratie et dans  la bonne gouvernance :

Ne pas le comprendre c’est être imbécile !

Justement et conclusion, je vous prie de bien vouloir noter qu’avec la mondialisation, le Monde est devenu un Village planétaire et évolue, très rapidement, y compris tous les pays africains : seuls les imbéciles et les ignorants ne changent pas ou n’évoluent pas !

Enfin, dans la vie, chacun et chacune de nous, si grand ou si petit, soit-il,  peut tomber, échouer, perdre ou commettre de pires erreurs…Cela n’est ni mortel ni suicidaire, car c’est la voie normale pour l’acquisition de l’expérience et de la sagesse.

Mais il est imbécile, incongru et saugrenu de tomber volontairement dans les profondeurs des ténèbres de la guerre, de la mort, de la violence et de la terreur, s’enfoncer et enfoncer tout un pays comme la COTE D’IVOIRE, sans prise de conscience de la lumière et de la vérité !

Que Dieu vous bénisse abondamment, qu’il vous ouvre les yeux, les oreilles et les cœurs afin que l’orgueil, la violence et la cupidité fassent place à la paix, à l’amour et à la réconciliation.

En tous cas, réfléchissez, ressaisissez-vous et réagissez vite, avant qu’il ne soit trop tard…

Très Fraternellement.

TANOH NIAMKE, Diplomate, Ecrivain

Blogueur et Chroniqueur Diplomatique

Master en science de gestion,

Fondateur et Administrateur :

-Diplomatie Sans Frontières,

-Ivoiriens Sans Frontières,

Précédemment :

-Conseiller Technique Chargé de la Coopération et de la Francophonie,

-Chargé de Mission au Conseil de l’Entente,

Chargé de Mission au Ministère des Postes et Télécommunications,

-Diplomate, respectivement au Brésil, en Israël, en Corée du Sud et en France.

http://www.tanohniamke.net

http://leblogdetanohniamke.ivoire-blog.com

http://www.tanoh.niamke.over-blog.net

http://diplomatiesansfrontieres.over-blog.com

http://ivoirienssansfrontières.over-blog.com

http://diplomatiesansfrontieres.blog.tdg.ch

http://diplomatiesansfrontieres.blogs.lalibre.be

http://diplomatiesansfrontieres.blogs.nouvelobs.com

 

 

 

 

 

 

 

 

17/01/2011

Chronique Politique: COTE D'IVOIRE, j'ai fait un rêve...

Chronique Politique : COTE D’IVOIRE, j’ai fait un rêve…

Voici exactement quarante cinq (45) jours que mon beau pays, la république de COTE D’IVOIRE, naguère, nation africaine moderne et modèle, un havre de paix, de bonheur et d’hospitalité, est devenu un vilain et banal pays, pris en otage par une dictature militaro civile, socialiste et patriotique naissante, après dix(10) ans de crise aigue soldée par des élections présidentielles supervisées et certifiées par l’ONU.

 La COTE D’IVOIRE, actuellement, fait la honte de l’Afrique et la risée mondiale, par la faute d’une poignée de ses indignes fils et filles, des soit disant politiciens et démocrates (qui refusent de se soumettre aux résultats du vote électoral certifié par l’ONU), de véritables apprentis sorciers qui ne prospèrent que dans le sang humain, de faux prophètes et illuminés (aux sens propres comme aux figurés) des temps nouveaux intéressés par leurs propres intérêts matériels et égoïstes, et qui prétendent, faussement aimer ce pays et vouloir livrer une autre guerre imbécile d’indépendance, de nationalisme, de libération et de délivrance…

Heureusement que DIEU n’a pas encore dit son dernier mot…

A l’exemple de l’extraordinaire et subite révolution opérée par la jeunesse et le vaillant peuple tunisien, ce vendredi glorieux et historique du 14 janvier 2011, j’ai fait un rêve que très bientôt,

« Un jour nouveau de changements radicaux, de gloire et de prospérité» s’annonce pour la COTE D’IVOIRE…

Avant de vous parler, respectivement, des rêves de « ma fille Esther » et du mien au sujet de mon pays, permettez-moi, de vous faire un bref rappel historique de la tragédie et du drame ivoiriens :

1-    Les Temps glorieux  de la première République de COTE D’IVOIRE d’HOUPHOUET-BOIGNY et de KONAN BEDIE :

La période du 07 aout 1960 (date de l’indépendance) au 24 décembre 1999 (date du coup d’état militaire) peut, selon moi, s’appeler les temps glorieux de la première République de COTE D’IVOIRE :

En effet, il s’agit des règnes, respectivement des Présidents Félix HOUPHOUET-BOIGNY (père fondateur et cerveau politique de premier ordre) et de son digne successeur Henri KONAN BEDIE.

Pour ceux qui ne le sauraient pas encore, trois grands défis et miracles ont été principalement réalisés au cours de cette première République :

·       Premièrement, il s’agit de la cohésion sociale nationale : La COTE D’IVOIRE compte plus de soixante(60) ethnies qu’il fallait savamment et intelligemment « brasser  et mettre ensemble pour former une nation paisible.»

En plus, il fallait faire en sorte qu’il y ait une coexistence pacifique avec les nombreuses autres tribus étrangères venues des pays africains voisins ou lointains.

Ce pari a vaillamment et bravement été gagné, remporté par Félix HOUPHOUET-BOIGNY, Henri KONAN BEDIE, en compagnies de nos Ainés, Pères et Mères.

·       Deuxièmement, se basant sur les atouts de la terre, de l’agriculture, de l’agro-industrie et du capitalisme d’état, de nombreuses plantations de cacao, de café, de palmiers à huile, d’hévéa, de canne à sucre, de coton, de coco, etc.,

Ont été développées pour, rapidement, hisser la COTE D’IVOIRE aux rangs de premier producteur mondial du cacao, troisième producteur mondial du café et parmi les plus grands producteurs africains pour les autres cultures :

Deuxième défi, miracle et pari, remportés par le Président Félix HOUPHOUET-BOIGNY et les Vaillants Membres de ses Différentes Equipes Gouvernementales.

·       Enfin Troisième prouesse, également presqu’extraordinaire, de cette première république, l’accent et la priorité ont été, rapidement,  mis sur l’éducation nationale, la formation professionnelle, universitaire et les recherches scientifiques.

D’énormes efforts et sacrifices ont été consentis pour former l’une des meilleures ressources humaines intellectuelles et à tous les niveaux de l’Afrique !

En un mot comme en mille, et sans rentrer dans les détails, voici schématisé le bilan de Félix HOUPHOUET-BOIGNY et d’Henri KONAN BEDIE :

Les sillons et les bases d’une nation modèle, moderne, prospère et hospitalière, ont été tracés et crées…

En principe, le reste n’était qu’une question de temps, presque des jeux d’enfants disciplinés, de suivis, de planifications et de développements économiques,  par des femmes et des hommes de bonne moralité, compétents et de vrais patriotes au sens noble du terme ; je ne parle pas de ces vandales alimentaires, pseudo socialistes, populistes instrumentalisés…

Diantre ! Cela ne fut pas le cas…

2-La Deuxième République de COTE D’IVOIRE ou le règne de la Junte militaire (du 24 décembre 1999 à octobre 2000).

Pour comprendre cette page honteuse et sombre de la COTE D’IVOIRE, il s’avère d’une impérieuse importance, nécessité d’observer, d’analyser la fin de règne de Félix HOUPHOUET-BOIGNY, sa succession par Henri KONAN BEDIE, la guerre de ses héritiers politiques et surtout les rôles nocifs, néfastes de Laurent GBAGBO et de ses Amis Opposants Politiques…

Sans rentrer dans les détails, voici les principaux Acteurs Politiques ivoiriens qui avaient la gestion de notre destinée commune et nationale, après la mort du Père Fondateur, le Bélier, le Vieux, le Sage Félix HOUPHOUET-BOIGNY :

-Monsieur Henri KONAN BEDIE, Dauphin constitutionnel et Président de la République,

-Monsieur Alassane Dramane OUATTARA, Premier Ministre et « Coordinateur Economique National » chargé de veiller sur le miracle économique ivoirien qui traversait une crise de croissance…

-Monsieur le Ministre d’Etat Laurent DONA FOLOGO, Secrétaire Général du parti démocratique de COTE D’IVOIRE (PDCI-RDA), pour les questions politiques…

-Monsieur le Général Robert GUEI, Chef d’Etat-major, pour les questions sécuritaires...

Voici le «  quarté gagnant » sur lequel avait misé Feu le Président Félix HOUHOUET-BOIGNY, pour continuer son œuvre de démocratie, de paix, d’hospitalité et de développement économique de la COTE D’IVOIRE….

Malheureusement, ceux-ci, au lieu de veiller sur leur cohésion, unité, fraternité, fidélité et surtout sur les Missions et Objectifs, à eux confiés par la Nation, par leur Père et Parrain Commun Félix HOUPHOUET-BOIGNY, ce «  quarté gagnant est devenu perdant », par des querelles et ambitions personnelles contradictoires….

Evidemment que l’Opposant Socialiste Laurent GBAGBO, boulanger, stratège, rusé et machiavélique, a contribué énormément à les « mélanger et diviser… » Pour arriver lui-même au Pouvoir Suprême !

Ainsi donc, ce qui  devrait arriver, arriva : Robert GUEI, Alassane OUATTARA et Laurent GBAGBO, avec la complicité de certains militaires, « font un coup d’Etat » pour renverser et chasser du Pouvoir Suprême le Président Henri KONAN BEDIE…

Quelques temps après ce maudit coup d’Etat (qui est le catalyseur nocif de toutes les instabilités ivoiriennes actuelles), Laurent DONA FOLOGO rejoint le Camp de Laurent GBAGBO et Henri KONAN BEDIE se retrouve, politiquement seul !

Je vous épargne le bilan de terreur et de la calamité de la Junte Militaire ivoirienne qui, au lieu de conserver,  un à deux ans,  le pouvoir, pour mieux balayer politiquement le Pays, a voulu le conserver par des simulacres d’élection présidentielle organisée précipitamment…

Là encore, l’histoire nous dira un jour les rôles et pièges que Laurent GBAGBO a joué ou tendu au Général GUEI et à sa Junte Militaire…

3-La Troisième République ou le règne de Laurent GBAGBO (octobre 2000 au 28 Novembre 2010) :

L’adage qui dit que : « qui tue par l’épée, périt par l’épée » sied, présentement, à merveilles au Président Laurent GBAGBO :

En effet, après avoir divisé les Héritiers de Félix HOUPHOUET-BOIGNY, instrumentalisé, mélangé et banalisé, les Militaires et la Jeunesse ivoirienne, pour prendre le Pouvoir dans des conditions sanguinaires et calamiteuses, l’Opposant Charismatique et Socialiste ivoirien, Laurent GBAGBO a eu toutes les difficultés inimaginables au cours de son long règne de dix ans à la tête de la COTE D’IVOIRE :

En effet, d’une part : la majorité des ivoiriens et le monde entier, retiendront de lui qu’il a été un homme d’Etat qui est arrivé au Pouvoir Suprême  dans le sang humain,  le désordre et qui le quitte dans les mêmes conditions diaboliques et ténébreuses !

D’autre part, nous retiendrons longtemps dans nos mémoires que Laurent GBAGBO et ses pseudo socialistes refondateurs n’ont été que des farceurs, sans bilans économiques, ni respects des paroles données et engagements pris :

Le Pouvoir Suprême a été,  pour eux, une affaire de jouissances matérielles, personnelles, familiales, tribales, claniques, exercé dans la violence et la terreur, sans aucun développement économique !

En un mot comme en mille, le règne de Laurent GBAGBO s’est apparenté plus à une dictature qu’à une démocratie, malgré les apparences et les nombreuses promesses restées lettres mortes !

Après avoir été lamentablement sanctionné par le Peuple souverain de COTE D’IVOIRE, Laurent GBAGBO et sa minorité présidentielle défient le nouveau Président de la République élu, Alassane Dramane OUATTARA, l’ONU, la CEDEAO, l’Union Africaine, l’Union Européenne, les USA, la France, toutes les Grandes Puissances et le Monde Entier !

Ce qu’ils oublient, c’est que tous les Militaires de COTE D’IVOIRE ne défendent pas leurs causes perdues d’avance….

4-Le Rêve d’Esther et le Mien :

Au début du mois de novembre 2010, à Paris et avant le deuxième tour du scrutin présidentiel ivoirien, j’ai demandé à une de mes jeunes parentes (chrétienne très pratiquante) de jeuner et de prier pour le bon déroulement de l’élection présidentielle du 28 novembre 2010 en COTE D’IVOIRE :

Elle s’appelle Esther, elle  était entrée dans un jeune d’Esther pour demander la clémence et la faveur de Dieu Notre Père au sujet de la COTE D’IVOIRE. Voici le résumé de son message spirituel qu’elle m’a rapporté le 20 novembre 2010 :

« Papa, pour les élections présidentielles du 28 novembre 2010, entre GBAGBO et OUATTARA, bizarrement, je vois un troisième Homme vainqueur…. »

Etonné et choqué par ce message de ma « fille », et fidèle à mon humour, je lui ai répondu que la COTE D’IVOIRE a besoin d’un vrai Homme, entre GBAGBO et OUATTARA, et non d’un Ange de Dieu qu’elle aurait certainement vu en songe !

La sagesse divine nous enseigne que l’Eternel résiste aux orgueilleux et les humilie….

Dieu voudrait-il tant humilier les Ivoiriens ?

Comment et pourquoi, GBAGBO et OUATTARA, ne seraient-ils pas les choix de DIEU et que l’Eternel choisirait « un Ange » pour venir diriger la COTE D’IVOIRE ?

Ah ! Les voies et les voix de Dieu sont insondables !

Moi personnellement, en tant qu’Houphouétiste, je suis l’un des modestes soutiens, un admirateur inconditionnel et sans faille du Président de la République élu, Alassane Dramane OUATTARA, un des Dignes Héritiers d’HOUPHOUET –BOIGNY, après KONAN BEDIE.

Mais, est-ce que, DIEU a-t-il dit son dernier mot ?

Ce qui est sur, c’est que, ce n’est pas Laurent GBAGBO qui dirigera la COTE D’IVOIRE : C’est OUATTARA ou bien un Ange ?

Le Président Alassane Dramane OUATTARA, serait-il l’Ange que ma fille Esther a pris pour une troisième Personne, ou bien Dieu aurait-il vraiment un Plan divin secret qui ne nous ait pas encore révélé ?

Les Faux Prophètes Alimentaires et Mendiants, sans honneur ni foi, de tous les bords et acabits, de toutes les sectes et religions, feraient mieux de véritablement prier pour la paix, la liberté, la démocratie et la prospérité en COTE D’IVOIRE, au lieu de jouer les valets des politiciens !

D’ailleurs lequel parmi eux, prie-t-il sincèrement et véritablement pour que le choix de Dieu et sa Volonté divine soient exaucés ?

En conclusion de cette chronique politique ivoirienne, terminons par le rêve de la future COTE D’IVOIRE, tel qu’il m’a été permis de voir en songe, moi-même  :

-J’assistais à un combat, que dis-je à un film western…Le Brave est mort dans le film…. !!! Quelle horreur… !!!  Paix et Repos eternels à son Ame…

-Je voyageais en COTE D’IVOIRE, en voiture et un grand pont s’est effondré, rompu, cassé devant moi, juste avant ma traversée….

J’ai vu d’immenses torrents d’eau qui emportaient de gros poissons, morts ou vivants…

-Après la reconstruction de ce pont, j’ai découvert et j’ai vu une nouvelle ville, que dis-je, une nouvelle COTE D’IVOIRE, belle, miraculeuse, prospère et paisible : des femmes et des hommes venaient de partout, le monde entier, pour construire et vivre dans ce beau Pays…

Je scelle ce  merveilleux rêve dans la puissance du feu du Saint Esprit jusqu’à son accomplissement et sa réalisation, par l’Eternel notre Père, Celui qui sonde les cœurs et les reins, Et qui établit les Rois et Souverains, y compris le futur Président de la République de COTE D’IVOIRE.

Au Vaillant de Peuple de COTE D’IVOIRE, d’Afrique et du Monde : encore un peu de temps, et tu sauras que le Pouvoir Suprême dans n’importe quel pays, y compris la COTE D’IVOIRE, n’est pas une affaire uniquement de volonté humaine, de dictature, de force, de puissance diabolique, de faux prophètes et d’illuminés des ténèbres !

Au moment ou je rédige ce texte, un Baobab, que dis-je le Président Ben Ali, ne vient-il pas de tomber comme un fruit mur en Tunisie ?

Pour mon Pays la République de COTE D’IVOIRE, c’est seulement une affaire de quelques jours encore….

De gré ou de force, les populations africaines ont déjà compris l’essentiel à savoir qu’en démocratie, le Peuple souverain est détenteur exclusif du Pouvoir Suprême : Aucun Chef d’Etat Africain ne devrait encore, de nos jours, expérimenter ou s’enliser dans la dictature, sinon…Adieu ou au revoir…

Partout en Afrique et dans le Monde, de gré ou de force, les Militaires et l’Armée doivent assumer, vaillamment et sans peur, leurs rôles républicains d’arbitres en cas de crises des dictatures assassines…

TANOH NIAMKE, Diplomate, Ecrivain,

Master en Science de Gestion,

Prix du Meilleur Diplomate Africain Internaute,

Chroniqueur Diplomatique,

Fondateur et Administrateur de :

-Diplomatie Sans Frontières,

-Ivoiriens Sans Frontières,

Précédemment :

-Conseiller Technique chargé de la Coopération et de la Francophonie,

-Chargé de Mission au Conseil de l’Entente,

-Chargé de Mission au Ministère des Postes et Télécommunications,

-Diplomate, respectivement, au Brésil, en Israël, en Corée du Sud et en France.

http://www.tanohniamke.net

http://www.tanoh.niamke.over-blog.net

http://leblogdetanohniamke.ivoire-blog.com

http://www.diplomatiesansfrontieres.over-blog.com

http://diplomatiesansfrontieres.blog.tdg.ch

http://diplomatiesansfrontieres.blogs.lalibre.be

http://www.ivoirienssansfrontieres.over-blog.com

http://www.netlog.com/tanohdjohn

http://www.twitter.com/tanohdjohn