Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Avertir le modérateur

22/12/2013

COTE D'IVOIRE: Et si le mandat présidentiel passait à deux septennats?

 

Chronique politique

COTE D’IVOIRE, Et si le mandat présidentiel (ré) passait à deux septennats non prolongeables ?

-Ivoiriens, mes frères,

-Ivoiriennes, mes sœurs,

-Chers amis lecteurs et internautes,

-Chers amis et partenaires de mon beau et grand Pays,

La République de COTE D’IVOIRE :

Cette Chronique-ci, est ma dernière de l’année 2013. C’est donc avec joie, beaucoup de plaisirs et de bonheur que je vous souhaite, un très joyeux NOEL 2013 et une très bonne année 2014 : Je vous dis un grand merci pour vos prières et pour vos soutiens à « Ma Diplomatie Sans Frontières. »

En effet, pour que la COTE D’IVOIRE et l’Afrique changent et se développent, il faut des ivoiriens et des africains, des hommes et des femmes, totalement disposés et prêts pour les changements et les défis de l’émergence économique.

A mon modeste et humble niveau, pour avoir été respectivement diplomate ivoirien, au Brésil, en Israël, en Corée du Sud, en France et en Afrique dans les Pays Membres du Conseil de l’Entente, je rêve constamment, nuits et jours, aux stratégies de changements des mentalités et de développement, de la COTE D’IVOIRE et de l’Afrique….

Il n’en déplaise à mes pourfendeurs, à mes censeurs, à mes diffamateurs et aux hiboux jaloux et haineux, qui ne veulent rien faire, et qui empêchent les autres de réfléchir, et d’apporter leurs contributions, si petites et modestes soient-elles, au développement de la COTE D’IVOIRE et de l’Afrique.

Pour prendre un exemple précis, je dirai que « La France a commencé son véritable essor, au siècle des lumières, après la révolution de 1789… »

En un mot comme en mille, et pour paraphraser, j’affirme que « La crise postélectorale ivoirienne de novembre 2010 au 11 avril 2011 doit être une date à retenir, qui doit être le début d’un siècle de lumière et de développement, en COTE D’IVOIRE et en Afrique… »

1.   Oui, finis définitivement, les temps des coups d’Etat, des rébellions, des patriotismes violents, xénophobes et sanguinaires,

2.   Finis, également et définitivement, les temps de l’ivoirité avec son cortège des guerres des héritiers et des suiveurs,

3.   Enfin, finis et enterrés éternellement, les idéologies africanistes et panafricanistes débouchant, très souvent, sur des régimes de dictature et de terreur, des politiques de « voyou-cratie, de manger-cratie et de démon-cratie. »

4.   La COTE D’IVOIRE et l’Afrique, en cette fin d’année 2013 et pour les années 2014 et autres après, ont urgemment et nécessairement, besoin de régimes économiques et politiques, comme celui du Président Alassane OUATTARA, en République de COTE D’IVOIRE, c’est-à-dire, des régimes de constructions et de reconstructions  rapides, d’équipements et d’infrastructures économiques : Des routes, des autoroutes, de l’eau potable, de l’électricité, de l’internet, du téléphone, des écoles, des emplois pour les jeunes, des logements pour tous, etc, etc, etc,…

5.   Le rôle et l’objectif, des politiciens et de la politique de COTE D’IVOIRE et d’Afrique, ne sont-ils pas d’accompagner et de favoriser l’émergence et le développement économique de la COTE D’IVOIRE et de l’Afrique?

6.   Quand un Président de la République de COTE D’IVOIRE ou dans un autre Pays africain, travaille bien pour développer son Pays, le peuple ne doit-il pas l’encourager, le soutenir et prier pour lui, au lieu de rechercher à forger des stratégies machiavéliques et sataniques pour sa chute et pour troubler ce Pays ?

7.   En conclusion de cette chronique de fin d’année 2013, je dirai qu’en moins de trois ans de travail rapide, intense et sérieux, en République de COTE D’IVOIRE, Son Excellence Monsieur Alassane OUATTARA, a véritablement changé « le visage et le paysage ivoiriens », en termes de chantiers engagés, et qui font la fierté et le bonheur, de tous et de toutes…

8.   Selon moi : Tous les autres problèmes politiques, économiques et autres, doivent et devraient, impérativement, trouver leurs solutions dans un dialogue franc et fraternel, d’une part entre tous les Houphouétistes, et d’autre part entre les Houphouétistes et les Leaders des Partis d’Opposition…

9.   Enfin et pour terminer : Je propose une profonde réflexion des Parlementaires ivoiriens, en vue de faire adopter une nouvelle loi organique faisant passer le mandat présidentiel, à deux mandats successifs de sept(07) ans chacun, soient deux septennats non renouvelables :

10.                     Cette mesure permettra certainement de dépenser utilement l’argent public du contribuable pour organiser des élections moins rapprochées et qui favoriseront de véritables mandats présidentiels de sérénité et de stabilité, en vue de consacrer plus de temps aux travaux de l’émergence et du développement économique.

-Joyeux NOEL 2013, à tous et toutes,

-Très bonne et heureuse année 2014, à tous et à toutes.

Très Fraternellement.

Djohn TANOH-NIAMKE, Diplomate, Ecrivain, Blogueur et Chroniqueur.

-Auteur de plusieurs essais politiques, parmi lesquels :

·       COTE D’IVOIRE, la guerre des imbéciles,

·       COTE D’IVOIRE, cahier d’un retour à la case-départ,

·       COTE D’IVOIRE, Bulletin de Notes d’une dictature avortée.

-Militant de Base du RDR,

-Ancien Membre du Bureau National du MEECI,

-Ancien Membre de la JPDCI-RDA,

-Ancien Président de l’AEEI (Association des Elèves et Etudiants de l’Indénié-Département d’Abengourou).

Mail : tanohniamke@yahoo.fr

Fondateur et Administrateur des Sites et Blogs :

-         Diplomatie Sans Frontières,

-         Ivoiriens Sans Frontières.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

04/12/2013

COTE D'IVOIRE: Devoir de révisions des cours élémentaires de l'Houphouétisme.

 

Chronique politique

COTE D’IVOIRE : Devoir de révisions des cours élémentaires de l’Houphouétisme.

En République de COTE D’IVOIRE et à moins de trois jours du 07 décembre 2013, date du vingtième anniversaire du « départ du Président Félix HOUPHOUET-BOIGNY vers DIEU Notre Père Céleste », Chers Amis Internautes, Lecteurs et Lectrices de mes Sites et Blogs « Diplomatie Sans Frontières », je vous invite à un « Devoir de révisions de nos cours élémentaires de l’Houphouétisme. »

Mais auparavant, et en guise d’introduction, permettez-moi, encore une des dernières fois, de mettre en garde tous « ces suiveurs, tous ces rejetons, tous ces fils de…Et toutes ces filles de…cachés à l’ombre du Grand Faiseur de Roi qui lui-même a déjà été Roi en Eburnie :

Je le répète et je le confirme que, Nous sommes sincèrement et véritablement, dans les temps de règne d’ADO et que les « Nostalgiques Héritiers qui attendent leur tour de règne de Papa, qu’ils se taisent à jamais, sinon…. »

J’en ai assez de vos menaces de mort et très bientôt, si vous continuez, nous nous retrouverons devant qui de droit, à la Présidence de la République, pour le jugement dernier « des fossoyeurs de la République. »

Oui, Nous nous connaissons et nous nous comprenons très bien : Le Pouvoir Suprême ivoirien n’est pas lié au cordon ombilical de qui que ce soit ! C’est Dieu qui,  Lui Seul établit et élève les Souverains et les Rois !

Alors soyez humbles, respectez-nous, nous les orphelins, nous  les veuves, nous  les veufs et nous les pauvres !

A moins de deux ans des échéances électorales de 2015, Nous les hommes et les femmes constituant le vaillant peuple ivoirien, nous sommes fatigués de vous et de vos guerres imbéciles de reconquêtes du Pouvoir d’Etat !

Et à présent, et si on rentrait dans le vif de mon propos ?

A savoir, faire ensemble, un devoir de révisions des cours élémentaires de l’Houphouétisme ? Je parle de cet Houphouétisme rassemblé, uni et bâtisseur de la COTE D’IVOIRE moderne et modèle,  que nous a légué il y a 20 ans, Feu Le Président Félix HOUPHOUET-Boigny, et non de cet Houphouétisme démoli, désuni, éparpillé et gaspillé par « les guerres imbéciles des Héritiers et des Suiveurs, des uns et des autres ! »

Le vrai problème de la COTE D’IVOIRE, c’est que chaque politicien veut devenir « Président de la République ! »

Que dis-je, le problème de la COTE D’VOIRE, ce sont les ambitions démesurées des houphouétistes !

Dans ma dernière chronique, je vous ai déjà donné de mes nouvelles : Ceux et celles qui voudraient, encore une autre fois, troubler la paix et le Règne d’ADO en retardant, incongrument et imbécilement l’émergence, nous trouverons sur leurs chemins…

Selon moi et maintenant,  Laurent GBAGBO et Son FPI, ne sont pas les seuls problèmes de la COTE D’IVOIRE….

Suivez mon regard « dans notre propre Famille et vous verrez les dos des vrais Fossoyeurs de la République… »

Le Père Fondateur Félix HOUPHOUET-BOIGNY, ne nous a-t-il pas déjà appris et enseigné qu’il a plus peur de ses parents, de ses amis que de ses ennemis ?

En ce vingtième anniversaire de la date du décès de feu Le Président Félix HOUPHOUET-BOIGNY, que retenir de son héritage et de ses héritiers ?

Et c’est ici que commence notre devoir de révisions de nos cours élémentaires de l’Houphouétisme…

Selon moi : Actuellement l’Houphouétisme est la somme de l’addition du PDCI-RDA d’Henri KONAN-BEDIE, plus le RDR d’ADO, plus le RPP de Laurent DONA-FOLOGO, plus le Parti de Mel Théodore, plus le Parti de Claverie AKISSI BONI, plus le Parti d’Henriette LAGOU, plus…et plus…Et plus….

En un mot comme en mille, l’Houphouétisme à nous légué par le Président Félix HOUPHOUET-BOIGNY, comme « un canari de bangui a été honteusement brisé, cassé, dispersé et vilipendé par les éternels héritiers qui pensent à leurs propres héritages personnels, et non à l’héritage de l’houphouétisme originel et original du Président Félix HOUPHOUET-BOIGNY !

Que retenir de ce devoir de révisions de nos cours élémentaires de l’Houphouétisme :

Selon moi, tous les dignes héritiers du Père Fondateur Félix HOUPHOUET-BOIGNY (à commencer par le Président Henri KONAN-BEDIE), doivent nécessairement et impérativement, faire l’union et le rassemblement autour de « Notre Actuel et Principal Leader le Président ADO », non seulement, pour protéger le Pouvoir Suprême actuel, mais surtout  pour rendre un vibrant hommage au Président Félix HOUPHOUET-BOIGNY, en cette date historique du vingtième anniversaire de la fin de son pèlerinage terrestre.

Me référant à ma précédente chronique, je redis et je confirme que les vrais problèmes de la COTE D’IVOIRE, et actuellement, ce sont tous ces Hauts Dignitaires du RHDP qui veulent, toutes et tous, devenir(ou redevenir) des Présidents de la République : Les jours, ils sont fidèles au Président ADO et les nuits, ils sont ailleurs en train de torpiller ADO et la République….

Personne, Je dis très bien personne, ne peut me tuer pour mes opinions, car DIEU est Vérité et je dis seulement la Vérité ! Merci à tous ceux et toutes celles qui prient continuellement pour moi…En retour, que Dieu vous bénisse abondamment.

Que DIEU Le Tout Puissant, qui Lui Seul donne le Vrai Pouvoir Suprême visite, les cœurs des uns et des autres, afin qu’ils mettent les intérêts nationaux ivoiriens au-dessus de leurs propres intérêts personnels.

-Vive le Vingtième anniversaire du décès du Président Félix HOUPHOUET-BOIGNY,

-Vive les vrais Artisans de l’idéologie houphouétienne

-Vive la COTE D’IVOIRE, unie et prospère.

Djohn TANOH-NIAMKE,

Diplomate, Ecrivain, Blogueur et Chroniqueur

Militant de Base du RDR,

Ancien Membre du Bureau National du MEECI,

Ancien Membre de la JPDCI-RDA,

Ancien Président de l’AEEI(Association des Elèves et Etudiants de l’Indénié, Département d’Abengourou).

Mail : tanohniamke@yahoo.fr

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

01/12/2013

Chronique politique: Tous les Pions essentiels d'un Régime politique ne deviennent pas des Présidents de la République.

 

Chronique politique 

COTE D’IVOIRE : Tous les pions essentiels d’un régime politique ne deviennent pas forcément Président de la République.

En République de COTE D’IVOIRE, il y a de cela, quelques semaines que j’ai « atterris » au Rassemblement des Républicains (RDR), Parti politique houphouétiste du Président Alassane OUATTARA. Pour ceux et celles qui me connaissent véritablement et qui savent que je ne suis pas un Militant « alimentaire », ceux-là et celles-là, dis-je, ont déjà compris que, de défenseur de l’houphouétisme, j’ai simplement changé de poste, sur l’aire du jeu, pour passer et pour jouer le rôle d’attaquant en vue de marquer des buts pour la victoire certaine du Président « ADO » en 2015.

Ne dit-on pas que la meilleure stratégie pour gagner un match c’est d’attaquer ?

Oui, nous sommes à deux ans, jours pour jours, et mois pour mois, des prochaines élections présidentielles ivoiriennes de 2015…

Et moi, modestement, en ma qualité de l’un « des Gardiens du Temple Houphouétiste », mon rôle à moi, est d’attaquer « les imbéciles » qui veulent nous faire, perdre bêtement, le Pouvoir Suprême ivoirien actuel, difficilement acquis sur l’autel mortuaire et macabre des trois mille martyrs !

Chers Amis internautes, avez-vous, maintenant, compris le sens de mon  « atterrissage au RDR » ?

Sinon, Retenez bien que moi, Djohn TANOH NIAMKE, je suis un stratège politique, un  idéologue, et je me comporte comme « le fils sacrifié d’ABLA POKOU… »

Après cette introduction concise et précise, permettez-moi, chers Amis Lecteurs et Internautes de rentrer dans le vif de mon propos de cette Tribune Libre, à savoir que :

« EN COTE D’IVOIRE ou Ailleurs, Tous les Pions essentiels d’un Régime Politique, ne deviennent pas forcément des Présidents de la République. »

Dans cette chronique, ce que je dis en prenant des exemples ivoiriens, est valable ailleurs en Afrique et dans le Monde entier.

En effet et en COTE D’IVOIRE : Le Président Félix HOUPHOUET-BOIGNY, Cerveau Politique de Premier Ordre, durant son très long et glorieux règne, avait eu plusieurs « Pions essentiels qui ne sont pas devenus des Présidents de la République. » Voici quelques exemples :

1.   De 1960 à 1980 : Son Excellence Monsieur Philippe Grégoire YACE, fut « le tout puissant numéro deux » du système politique houphouétien : il a été, cumulativement le Président de l’Assemblée Nationale et le Secrétaire Général du Parti Démocratique de COTE D’IVOIRE (PDCI-RDA). Avec honneur, élégance et courtoisie, et malgré des jalousies et des complots, Monsieur le Président YACE, a rempli ses devoirs politiques et républicains, sans jamais être le Président de la République de COTE D’IVOIRE.

2.   De même, plusieurs Autres Hauts Dignitaires, parmi lesquels : Les Ministres d’Etat, Messieurs : Camille Aliali, EKRA VANGAH Mathieu, SERI GNOLEBA et Autres illustres Dignitaires et compagnons du Président Félix HOUPHOUET-BOIGNY, sont-ils, eux aussi devenus, des Présidents de la République ?

3.   Diantre !!! Pourquoi et comment, en 2013, Tous les Hauts Dignitaires du RHDP, veulent-ils, tous et toutes, devenir des Présidents de la République ?

4.   N’est-il pas sage et intelligent, pour nous tous et toutes, de protéger le Pouvoir Suprême du Président ADO, jusqu’en 2020 ?

5.   Le Président ADO, n’est-il pas en train de développer notre Pays selon la vision et les vœux du Président Félix HOUPHOUET-BOIGNY ?

6.   Pourquoi tant de jalousie, d’animosité, de roublardises et « de calculs politiciens vains et stériles » entre les Partis Houphouétistes ?

7.   En conclusion, je dirai qu’en République de COTE D’IVOIRE, l’heure est à l’union et au rassemblement autour du Président Alassane OUATTARA, avec sincérité et sans « des peaux de bananes » au RDR et entre Alliés Houphouétistes.

8.   De gré ou de force, et après avoir perdu trop de temps dans les « guerres fratricides imbéciles », notre Pays, la République de COTE D’IVOIRE, premier producteur mondial de cacao, doit pouvoir se développer rapidement pour atteindre son émergence économique.

9.   Enfin : Je le redis, haut et fort, que dans un Pays comme la COTE D’IVOIRE, tous les Pions essentiels du régime politique ne deviennent pas forcément des Présidents de la République.

10.                    Que la Sagesse, la modération, la pondération et la modestie, habitent les uns et les autres, qui lorgnent déjà, le fauteuil présidentiel ivoirien.

11.                     Aidons et soutenons, sincèrement et véritablement, le Président ADO à développer la COTE D’IVOIRE : Tout le reste n’est que, détails et vanité des vanités…

Djohn TANOH-NIAMKE,

Diplomate, Ecrivain, Blogueur et Chroniqueur.

-Militant de Base du RDR,

-Ancien Membre du Bureau National du MEECI,

-Ancien Membre de la JPDCI-RDA,

-Ancien Président de l’AEEI (Association des Elèves et Etudiants de l’Indénié-Département d’ABENGOUROU).

Mail : tanohniamke@yahoo.fr

Chronique politique 

COTE D’IVOIRE : Tous les pions essentiels d’un régime politique ne deviennent pas forcément Président de la République.

En République de COTE D’IVOIRE, il y a de cela, quelques semaines que j’ai « atterris » au Rassemblement des Républicains (RDR), Parti politique houphouétiste du Président Alassane OUATTARA. Pour ceux et celles qui me connaissent véritablement et qui savent que je ne suis pas un Militant « alimentaire », ceux-là et celles-là, dis-je, ont déjà compris que, de défenseur de l’houphouétisme, j’ai simplement changé de poste, sur l’aire du jeu, pour passer et pour jouer le rôle d’attaquant en vue de marquer des buts pour la victoire certaine du Président « ADO » en 2015.

Ne dit-on pas que la meilleure stratégie pour gagner un match c’est d’attaquer ?

Oui, nous sommes à deux ans, jours pour jours, et mois pour mois, des prochaines élections présidentielles ivoiriennes de 2015…

Et moi, modestement, en ma qualité de l’un « des Gardiens du Temple Houphouétiste », mon rôle à moi, est d’attaquer « les imbéciles » qui veulent nous faire, perdre bêtement, le Pouvoir Suprême ivoirien actuel, difficilement acquis sur l’autel mortuaire et macabre des trois mille martyrs !

Chers Amis internautes, avez-vous, maintenant, compris le sens de mon  « atterrissage au RDR » ?

Sinon, Retenez bien que moi, Djohn TANOH NIAMKE, je suis un stratège politique, un  idéologue, et je me comporte comme « le fils sacrifié d’ABLA POKOU… »

Après cette introduction concise et précise, permettez-moi, chers Amis Lecteurs et Internautes de rentrer dans le vif de mon propos de cette Tribune Libre, à savoir que :

« EN COTE D’IVOIRE ou Ailleurs, Tous les Pions essentiels d’un Régime Politique, ne deviennent pas forcément des Présidents de la République. »

Dans cette chronique, ce que je dis en prenant des exemples ivoiriens, est valable ailleurs en Afrique et dans le Monde entier.

En effet et en COTE D’IVOIRE : Le Président Félix HOUPHOUET-BOIGNY, Cerveau Politique de Premier Ordre, durant son très long et glorieux règne, avait eu plusieurs « Pions essentiels qui ne sont pas devenus des Présidents de la République. » Voici quelques exemples :

1.   De 1960 à 1980 : Son Excellence Monsieur Philippe Grégoire YACE, fut « le tout puissant numéro deux » du système politique houphouétien : il a été, cumulativement le Président de l’Assemblée Nationale et le Secrétaire Général du Parti Démocratique de COTE D’IVOIRE (PDCI-RDA). Avec honneur, élégance et courtoisie, et malgré des jalousies et des complots, Monsieur le Président YACE, a rempli ses devoirs politiques et républicains, sans jamais être le Président de la République de COTE D’IVOIRE.

2.   De même, plusieurs Autres Hauts Dignitaires, parmi lesquels : Les Ministres d’Etat, Messieurs : Camille Aliali, EKRA VANGAH Mathieu, SERI GNOLEBA et Autres illustres Dignitaires et compagnons du Président Félix HOUPHOUET-BOIGNY, sont-ils, eux aussi devenus, des Présidents de la République ?

3.   Diantre !!! Pourquoi et comment, en 2013, Tous les Hauts Dignitaires du RHDP, veulent-ils, tous et toutes, devenir des Présidents de la République ?

4.   N’est-il pas sage et intelligent, pour nous tous et toutes, de protéger le Pouvoir Suprême du Président ADO, jusqu’en 2020 ?

5.   Le Président ADO, n’est-il pas en train de développer notre Pays selon la vision et les vœux du Président Félix HOUPHOUET-BOIGNY ?

6.   Pourquoi tant de jalousie, d’animosité, de roublardises et « de calculs politiciens vains et stériles » entre les Partis Houphouétistes ?

7.   En conclusion, je dirai qu’en République de COTE D’IVOIRE, l’heure est à l’union et au rassemblement autour du Président Alassane OUATTARA, avec sincérité et sans « des peaux de bananes » au RDR et entre Alliés Houphouétistes.

8.   De gré ou de force, et après avoir perdu trop de temps dans les « guerres fratricides imbéciles », notre Pays, la République de COTE D’IVOIRE, premier producteur mondial de cacao, doit pouvoir se développer rapidement pour atteindre son émergence économique.

9.   Enfin : Je le redis, haut et fort, que dans un Pays comme la COTE D’IVOIRE, tous les Pions essentiels du régime politique ne deviennent pas forcément des Présidents de la République.

10.                    Que la Sagesse, la modération, la pondération et la modestie, habitent les uns et les autres, qui lorgnent déjà, le fauteuil présidentiel ivoirien.

11.                     Aidons et soutenons, sincèrement et véritablement, le Président ADO à développer la COTE D’IVOIRE : Tout le reste n’est que, détails et vanité des vanités…

Djohn TANOH-NIAMKE,

Diplomate, Ecrivain, Blogueur et Chroniqueur.

-Militant de Base du RDR,

-Ancien Membre du Bureau National du MEECI,

-Ancien Membre de la JPDCI-RDA,

-Ancien Président de l’AEEI (Association des Elèves et Etudiants de l’Indénié-Département d’ABENGOUROU).

Mail : tanohniamke@yahoo.fr