Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Avertir le modérateur

16/03/2013

Introduction de mon Livre "COTE D'IVOIRE, Cahier d'un Retour à la Case-Départ."

INTRODUCTION de mon Livre :

« COTE D’IVOIRE, Cahier d’un retour à la Case-Départ. »

Gloire et honneurs éternels à Aimé Césaire, écrivain et homme politique français originaire de la Martinique, qui,  pour retrouver les sources de la négritude, a écrit, en 1939, son Livre intitulé « Cahier d’un retour au Pays natal. »

A mon modeste et humble niveau, également d’Ecrivain, avec la faveur et la grâce divine, je publie ici et maintenant, un essai politique intitulé : « COTE D’IVOIRE, Cahier d’un retour à la Case-départ. »

En effet, en cette année 2011 : Après cette profonde et aigue crise postélectorale ivoirienne qui nous a fait retourner dans les profondeurs abyssales des ténèbres, de la mort, des bêtises humaines, qui ont failli nous entrainer dans un génocide grave et sanguinaire, n’eurent été les réactions, actions rapides de l’Onu, de la France et des Etats-Unis, qui ont aidé nos propres Forces Militaires à mettre fin à cette crise de la démocratie contre les adeptes de la dictature :

Après cette crise ivoirienne-là, dis-je, l’urgence et la nécessité s’imposent afin que, toutes et tous, ivoiriennes et ivoiriens, mains dans les mains, nous retournions à « L’école de la Vie de Félix HOUPHOUET-BOIGNY… »

Oui, vous m’avez compris, je veux vous parler des valeurs cardinales de l’houphouétisme….

Dans  cet essai politique qui est un recueil de mes chroniques écrites pendant la crise postélectorale ivoirienne : Sous formes de plusieurs chapitres, plusieurs tableaux et sujets voilés,  je schématise et je rappelle les sept(07) miracles fondateurs de la COTE D’IVOIRE construite par le Président Félix HOUPHOUET-BOIGNY, miracles qu’il nous faudra «  ré-enseigner, réapprendre, réaliser, remettre en pratique », en vue d’un nouveau départ, pour la reconstruction d’une nouvelle nation ivoirienne.

De quoi s’agit-il ?

La Vie et les Œuvres de Monsieur Félix HOUPHOUET-BOIGNY, Premier Président de la République de COTE D’IVOIRE, pourraient remplir et déborder plusieurs bibliothèques !

Le Bélier de Yamoussoukro, le Sage de l’Afrique, le Père Fondateur de la COTE D’IVOIRE moderne et modèle, ne nous avait-il pas, déjà,  enseigné et prévenu des calamités actuelles, en nous disant que le vrai bonheur, on ne l’apprécie que lorsqu’on l’a perdu ?

En un mot comme en mille, ici et maintenant : Pendant le règne du Président Alassane Dramane OUATTARA qui vient juste après «  la parenthèse honteuse » du coup d’état, du règne des adeptes des bals des vautours des ténèbres, de la mort et de la dictature,

Voici, ici rappelés,  les sept(07) miracles houphouétiens que nous avons déjà détruits et qu’il nous faudra, ensemble, reconstruire.

 Ce sont :

Premièrement : La cohésion sociale nationale.

La première prouesse de Félix HOUPHOUET-BOIGNY a été le miracle de la cohésion sociale nationale.

Après cette crise, la soixantaine d’ethnies, tribus ivoiriennes et les étrangers vivant en COTE D’IVOIRE, doivent impérativement, nécessairement et rapidement, revivre ensemble, dans la paix, l’amour, la fraternité, le dialogue et les autres valeurs houphouétiennes…Comme avant cette Guerre…

Deuxièmement : La réforme scolaire, universitaire et de l’enseignement professionnel.

La première richesse nationale de l’héritage houphouétien, a été la formation, en qualité et en quantité, de cadres ivoiriens et d’une élite intellectuelle mondialement compétente…

Cette valeur a disparu, depuis belles lurettes, pour faire place à la « voyou-cratie, à la manger-cratie et à la démon-cratie… »

Troisièmement : Les réalisations modernes d’une Puissance agro-industrielle. La Deuxième Richesse.

Avec une Vision et un Génie créateur extraordinaire, Le Président Félix HOUPHOUET-BOIGNY, ses Compagnons et ses différents GOUVERNEMENTS, ont construit une Nation agro-industrielle, Premier producteur mondial de cacao, et produisant également d’autres innombrables cultures agricoles…

Selon moi, il faudrait, très rapidement, remettre la jeunesse ivoirienne au travail, en créant de nouvelles races d’Ouvriers  qualifiés, d’Entrepreneurs, de Dirigeants agricoles et industriels…Et non des Patriotes bavards, paresseux et violents !

Quatrièmement : Les Festivités des Fêtes Nationales dans les Régions.

Sous le règne du Président Félix HOUPHOUET-BOIGNY, les prétextes des festivités des fêtes nationales dans les Chefs Lieux de Régions, étaient de puissantes stratégies d’équipement et de développement, équilibrées et égalitaires, au niveau national.

C’est malheureux, frustrant et humiliant, de voir et de constater que l’ensemble du territoire national ivoirien est dégradé, mal foutu et mal fichu !

Selon moi, en 1980, la COTE D’IVOIRE était plus belle et plus prospère qu’Elle ne l’est en 2011 !

Oui, vous l’avez compris : Au lieu de construire Notre Pays, dans la paix, l’union, la discipline et le travail, des Générations entières ont fait d’autres choses contraires….

Cinquièmement : Une Diplomatie exemplaire de Paix, Amie de tous et ennemie de Personne…

Le Président Félix HOUPHOUET-BOIGNY était « un Cerveau Politique de Premier ordre. »

Il  nous a légué une Diplomatie de paix et de dialogue qui faisait de notre Pays une référence mondiale dans les règlements des crises africaines et internationales…

Malheureusement, depuis « la parenthèse honteuse » de 1999 à 2010, ce sont les Autres Nations qui règlent, indéfiniment, nos palabres et nos problèmes ! Quelles honte et humiliation !

Notre Diplomatie est devenue extrêmement patriotique et belliqueuse, « bana bana et houya houya ! » Pauvre COTE D’IVOIRE !

Sixièmement : La France demeure le Parrain attitré de la COTE D’IVOIRE :

Le développement et la construction d’un Pays est une Affaire de pragmatisme et d’appréciations des réalités du terrain :

 Ce ne sont pas des affaires de théories universitaires,  intellectuelles et autres prophéties dogmatiques et  maléfiques. En effet : Les Etats sont comme des hommes et des femmes. Il y a de toutes les tailles et formes : Des petits, des grands et des forts….Sachant cela, Félix HOUPHOUET-BOIGNY, durant son règne n’a jamais défié orgueilleusement, ni la France et ni aucun Autre Etat….Bien au contraire, il s’est appuyé sur notre ancien colonisateur, La France, pour définir une coopération privilégiée, exceptionnelle et exemplaire qui nous a permis, très rapidement de nous imposer, économiquement et politiquement, au niveau intérieur, africain et mondial.

A titre d’exemple, pendant les trente trois(33) ans de son règne, de 1960 à 1993 : Ce sont près de cinquante mille(50.000) français qui sont venus vivre, paisiblement, en COTE D’IVOIRE, pour participer à la construction et au développement national.

En un mot comme en mille, la France a toujours été « le Parrain attitré » de la COTE D’IVOIRE, dans un savant dosage de mariages, de raisons et d’intérêts réciproques….

Septièmement : La Solidarité du Voisinage et de l’intégration Africaine.

L’houphouétisme est également une solidarité agissante, réelle et soutenue avec les pays voisins, les états membres du Conseil de l’Entente, de l’UEMOA et de la CEDEAO…

A titre d’exemple et niveau du Conseil de l’Entente, Cinq Mille(5000) puits et projets hydrauliques ont été réalisés par HOUPHOUET-BOIGNY, au Bénin, au Burkina Faso, au Niger, au Togo et en « COTE D’IVOIRE qui ne devrait pas être, elle-seule, une oasis de prospérité dans un désert de misère… »

·       Conclusion de cette Chronique : Après la « Parenthèse Honteuse ivoirienne », de 1999 à 2010 :

Le Règne du Président Alassane Dramane OUATTARA, de 2011 à 2015,  permettra certainement,  à la République de COTE D’IVOIRE d’effectuer l’amorce d’un retour triomphal, d’honneur et de gloire, à la case-départ des vraies valeurs cardinales et fondatrices de l’Houphouétisme, en vue de reconstruire en une génération certainement, un pays émergent, que dis-je, « un vrai Eléphant économique de l’Afrique. »

 L’Auteur, Djohn TANOH-NIAMKE.

 

Liste des points de vente à Abidjan de mon Livre

« COTE D’IVOIRE, Cahier d’un Retour à la Case-Départ » au prix de 3.000 FCFA le livre:

 

1.Cocody-Angré : Kiosque à journaux en face de la pharmacie des Allées/Boulevard Latrille/Environs 400 mètres après la Station Pétro-Ivoire.

2.Plateau : Kiosque à journaux en face du Supermarché « SCORE. »

3.Plateau : Kiosque à Journaux du Centre d’Accueil Missionnaire (CAM) en face de la « SORBONNE. »

4.Marcory : Kiosque à journaux près de la Station d’Essence « Total » en face de l’Eglise Catholique Sainte Thérèse.

5.COCODY-Angré : Kiosque à journaux en face de l’ONEP (carrefour du Commissariat de Police du 22.)

6.Cocody-Angré : Sophia Business Center, Boulevard Latrille, 200 mètres après le Commissariat de Police du 22, en allant vers Pétro-Ivoire.                  

7.Cocody-Centre : Librairie Carrefour près de l’Eglise Catholique « Saint Jean. »

8.Cocody-Angré : Librairie « Univers du Livre » située sur Boulevard Latrille au carrefour du « glacier les Oscars. »

9.Plateau : Cyber de la « Galerie du Parc. »

·      Important : Cette liste non complète et non exhaustive sera encore, réactualisée, dès que possible.

 

 

 

 

 

Introduction de mon Livre "COTE D'IVOIRE, Cahier d'un Retour à la Case-Départ."

INTRODUCTION de mon Livre :

« COTE D’IVOIRE, Cahier d’un retour à la Case-Départ. »

Gloire et honneurs éternels à Aimé Césaire, écrivain et homme politique français originaire de la Martinique, qui,  pour retrouver les sources de la négritude, a écrit, en 1939, son Livre intitulé « Cahier d’un retour au Pays natal. »

A mon modeste et humble niveau, également d’Ecrivain, avec la faveur et la grâce divine, je publie ici et maintenant, un essai politique intitulé : « COTE D’IVOIRE, Cahier d’un retour à la Case-départ. »

En effet, en cette année 2011 : Après cette profonde et aigue crise postélectorale ivoirienne qui nous a fait retourner dans les profondeurs abyssales des ténèbres, de la mort, des bêtises humaines, qui ont failli nous entrainer dans un génocide grave et sanguinaire, n’eurent été les réactions, actions rapides de l’Onu, de la France et des Etats-Unis, qui ont aidé nos propres Forces Militaires à mettre fin à cette crise de la démocratie contre les adeptes de la dictature :

Après cette crise ivoirienne-là, dis-je, l’urgence et la nécessité s’imposent afin que, toutes et tous, ivoiriennes et ivoiriens, mains dans les mains, nous retournions à « L’école de la Vie de Félix HOUPHOUET-BOIGNY… »

Oui, vous m’avez compris, je veux vous parler des valeurs cardinales de l’houphouétisme….

Dans  cet essai politique qui est un recueil de mes chroniques écrites pendant la crise postélectorale ivoirienne : Sous formes de plusieurs chapitres, plusieurs tableaux et sujets voilés,  je schématise et je rappelle les sept(07) miracles fondateurs de la COTE D’IVOIRE construite par le Président Félix HOUPHOUET-BOIGNY, miracles qu’il nous faudra «  ré-enseigner, réapprendre, réaliser, remettre en pratique », en vue d’un nouveau départ, pour la reconstruction d’une nouvelle nation ivoirienne.

De quoi s’agit-il ?

La Vie et les Œuvres de Monsieur Félix HOUPHOUET-BOIGNY, Premier Président de la République de COTE D’IVOIRE, pourraient remplir et déborder plusieurs bibliothèques !

Le Bélier de Yamoussoukro, le Sage de l’Afrique, le Père Fondateur de la COTE D’IVOIRE moderne et modèle, ne nous avait-il pas, déjà,  enseigné et prévenu des calamités actuelles, en nous disant que le vrai bonheur, on ne l’apprécie que lorsqu’on l’a perdu ?

En un mot comme en mille, ici et maintenant : Pendant le règne du Président Alassane Dramane OUATTARA qui vient juste après «  la parenthèse honteuse » du coup d’état, du règne des adeptes des bals des vautours des ténèbres, de la mort et de la dictature,

Voici, ici rappelés,  les sept(07) miracles houphouétiens que nous avons déjà détruits et qu’il nous faudra, ensemble, reconstruire.

 Ce sont :

Premièrement : La cohésion sociale nationale.

La première prouesse de Félix HOUPHOUET-BOIGNY a été le miracle de la cohésion sociale nationale.

Après cette crise, la soixantaine d’ethnies, tribus ivoiriennes et les étrangers vivant en COTE D’IVOIRE, doivent impérativement, nécessairement et rapidement, revivre ensemble, dans la paix, l’amour, la fraternité, le dialogue et les autres valeurs houphouétiennes…Comme avant cette Guerre…

Deuxièmement : La réforme scolaire, universitaire et de l’enseignement professionnel.

La première richesse nationale de l’héritage houphouétien, a été la formation, en qualité et en quantité, de cadres ivoiriens et d’une élite intellectuelle mondialement compétente…

Cette valeur a disparu, depuis belles lurettes, pour faire place à la « voyou-cratie, à la manger-cratie et à la démon-cratie… »

Troisièmement : Les réalisations modernes d’une Puissance agro-industrielle. La Deuxième Richesse.

Avec une Vision et un Génie créateur extraordinaire, Le Président Félix HOUPHOUET-BOIGNY, ses Compagnons et ses différents GOUVERNEMENTS, ont construit une Nation agro-industrielle, Premier producteur mondial de cacao, et produisant également d’autres innombrables cultures agricoles…

Selon moi, il faudrait, très rapidement, remettre la jeunesse ivoirienne au travail, en créant de nouvelles races d’Ouvriers  qualifiés, d’Entrepreneurs, de Dirigeants agricoles et industriels…Et non des Patriotes bavards, paresseux et violents !

Quatrièmement : Les Festivités des Fêtes Nationales dans les Régions.

Sous le règne du Président Félix HOUPHOUET-BOIGNY, les prétextes des festivités des fêtes nationales dans les Chefs Lieux de Régions, étaient de puissantes stratégies d’équipement et de développement, équilibrées et égalitaires, au niveau national.

C’est malheureux, frustrant et humiliant, de voir et de constater que l’ensemble du territoire national ivoirien est dégradé, mal foutu et mal fichu !

Selon moi, en 1980, la COTE D’IVOIRE était plus belle et plus prospère qu’Elle ne l’est en 2011 !

Oui, vous l’avez compris : Au lieu de construire Notre Pays, dans la paix, l’union, la discipline et le travail, des Générations entières ont fait d’autres choses contraires….

Cinquièmement : Une Diplomatie exemplaire de Paix, Amie de tous et ennemie de Personne…

Le Président Félix HOUPHOUET-BOIGNY était « un Cerveau Politique de Premier ordre. »

Il  nous a légué une Diplomatie de paix et de dialogue qui faisait de notre Pays une référence mondiale dans les règlements des crises africaines et internationales…

Malheureusement, depuis « la parenthèse honteuse » de 1999 à 2010, ce sont les Autres Nations qui règlent, indéfiniment, nos palabres et nos problèmes ! Quelles honte et humiliation !

Notre Diplomatie est devenue extrêmement patriotique et belliqueuse, « bana bana et houya houya ! » Pauvre COTE D’IVOIRE !

Sixièmement : La France demeure le Parrain attitré de la COTE D’IVOIRE :

Le développement et la construction d’un Pays est une Affaire de pragmatisme et d’appréciations des réalités du terrain :

 Ce ne sont pas des affaires de théories universitaires,  intellectuelles et autres prophéties dogmatiques et  maléfiques. En effet : Les Etats sont comme des hommes et des femmes. Il y a de toutes les tailles et formes : Des petits, des grands et des forts….Sachant cela, Félix HOUPHOUET-BOIGNY, durant son règne n’a jamais défié orgueilleusement, ni la France et ni aucun Autre Etat….Bien au contraire, il s’est appuyé sur notre ancien colonisateur, La France, pour définir une coopération privilégiée, exceptionnelle et exemplaire qui nous a permis, très rapidement de nous imposer, économiquement et politiquement, au niveau intérieur, africain et mondial.

A titre d’exemple, pendant les trente trois(33) ans de son règne, de 1960 à 1993 : Ce sont près de cinquante mille(50.000) français qui sont venus vivre, paisiblement, en COTE D’IVOIRE, pour participer à la construction et au développement national.

En un mot comme en mille, la France a toujours été « le Parrain attitré » de la COTE D’IVOIRE, dans un savant dosage de mariages, de raisons et d’intérêts réciproques….

Septièmement : La Solidarité du Voisinage et de l’intégration Africaine.

L’houphouétisme est également une solidarité agissante, réelle et soutenue avec les pays voisins, les états membres du Conseil de l’Entente, de l’UEMOA et de la CEDEAO…

A titre d’exemple et niveau du Conseil de l’Entente, Cinq Mille(5000) puits et projets hydrauliques ont été réalisés par HOUPHOUET-BOIGNY, au Bénin, au Burkina Faso, au Niger, au Togo et en « COTE D’IVOIRE qui ne devrait pas être, elle-seule, une oasis de prospérité dans un désert de misère… »

·       Conclusion de cette Chronique : Après la « Parenthèse Honteuse ivoirienne », de 1999 à 2010 :

Le Règne du Président Alassane Dramane OUATTARA, de 2011 à 2015,  permettra certainement,  à la République de COTE D’IVOIRE d’effectuer l’amorce d’un retour triomphal, d’honneur et de gloire, à la case-départ des vraies valeurs cardinales et fondatrices de l’Houphouétisme, en vue de reconstruire en une génération certainement, un pays émergent, que dis-je, « un vrai Eléphant économique de l’Afrique. »

 L’Auteur, Djohn TANOH-NIAMKE.

 

Liste des points de vente à Abidjan de mon Livre

« COTE D’IVOIRE, Cahier d’un Retour à la Case-Départ » au prix de 3.000 FCFA le livre:

 

1.Cocody-Angré : Kiosque à journaux en face de la pharmacie des Allées/Boulevard Latrille/Environs 400 mètres après la Station Pétro-Ivoire.

2.Plateau : Kiosque à journaux en face du Supermarché « SCORE. »

3.Plateau : Kiosque à Journaux du Centre d’Accueil Missionnaire (CAM) en face de la « SORBONNE. »

4.Marcory : Kiosque à journaux près de la Station d’Essence « Total » en face de l’Eglise Catholique Sainte Thérèse.

5.COCODY-Angré : Kiosque à journaux en face de l’ONEP (carrefour du Commissariat de Police du 22.)

6.Cocody-Angré : Sophia Business Center, Boulevard Latrille, 200 mètres après le Commissariat de Police du 22, en allant vers Pétro-Ivoire.                  

7.Cocody-Centre : Librairie Carrefour près de l’Eglise Catholique « Saint Jean. »

8.Cocody-Angré : Librairie « Univers du Livre » située sur Boulevard Latrille au carrefour du « glacier les Oscars. »

9.Plateau : Cyber de la « Galerie du Parc. »

·      Important : Cette liste non complète et non exhaustive sera encore, réactualisée, dès que possible.

 

 

 

 

 

11/03/2013

Invitation aux cérémonies de dédicaces de mon livre "COTE D'IVOIRE, Cahier d'un Retour à la Case-Départ."

INVITATION

Monsieur Djohn TANOH-NIAMKE,

(Diplomate, Ecrivain, Blogueur et Chroniqueur)

Vous invite en Qualité d’Invité d’Honneur Spécial

A la cérémonie de Dédicace de son Livre intitulé :

« COTE D’IVOIRE, Cahier d’un Retour à la Case-Départ. »

Date: Jeudi 14 mars 2013(10h  à 14h)

Et Vendredi 15 mars 2013(10h à 14h)

Lieu : Bibliothèque Nationale de COTE D’IVOIRE (Abidjan-Plateau).

Contacts : Tél=04778830/40600653

Mail= agencetndproductions@gmail.com

diplomatiesansfrontieres@yahoo.fr

Site: http://tanohniamke.wordpress.com

 

INVITATION

Monsieur Djohn TANOH-NIAMKE,

(Diplomate, Ecrivain, Blogueur et Chroniqueur)

Vous invite en Qualité d’Invité d’Honneur Spécial

A la cérémonie de Dédicace de son Livre intitulé :

« COTE D’IVOIRE, Cahier d’un Retour à la Case-Départ. »

Date: Jeudi 14 mars 2013(10h  à 14h)

Et Vendredi 15 mars 2013(10h à 14h)

Lieu : Bibliothèque Nationale de COTE D’IVOIRE (Abidjan-Plateau).

Contacts : Tél=04778830/40600653

Mail= agencetndproductions@gmail.com

diplomatiesansfrontieres@yahoo.fr

Site: http://tanohniamke.wordpress.com