Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Avertir le modérateur

12/03/2012

Chronique diplomatique: COTE D'IVOIRE, vers l'annulation du décret des diplomates de carrière?

Chronique diplomatique : COTE D’IVOIRE, s’achemine-t-on vers l’annulation du décret d’application du statut du corps diplomatique ?

Dans cette tribune libre de «Diplomatie Sans Frontières, Blogs et Sites d’Actualités » :

Comment ne pas remercier et rendre hommage à Son Excellence Monsieur Alassane Dramane OUATTARA, Président de la République de COTE D’IVOIRE, qui vient de signer le décret numéro 2011-468 du 21 décembre 2011 fixant les modalités d’application de la loi numéro 2007-669 du 27 décembre 2007 portant statut du corps diplomatique ivoirien ?

Bravo, merci et félicitations à Vous, Monsieur le Président de la République, en mon propre nom et au nom de tous mes illustres collègues et amis diplomates de carrière de COTE D’IVOIRE.

J’associe, également,  à ces remerciements et à ces félicitations, Son Excellence Monsieur Daniel KABLAN DUNCAN, Ministre d’Etat, Ministre des Affaires Etrangères du Gouvernement démissionnaire au moment de la rédaction de cette chronique.

En effet, il y a très longtemps que ce texte règlementaire était attendu pour mettre fin à la misère et à la précarité des valeureux diplomates ivoiriens de carrière.

Malheureusement, ce décret déjà adopté, signé et publié (qui prendra effet à compter du premier janvier 2013) fait déjà l’objet d’amertume, d’attaques, de critiques et de contestations au sein des membres du corps diplomatique ivoirien….

Et si on n’y prend garde, par la faute d’une poignée d’Ambassadeurs ayant rédigé et manipulé ledit texte règlementaire, uniquement et presqu’exclusivement pour leurs propres comptes, je constate, je dis et j’affirme qu’il y a un véritable malaise au sein des Diplomates ivoiriens, et que cette fâcheuse situation entrainera, certainement et bientôt, la relecture pour modifications, ou l’annulation pure et simple dudit décret, en vue d’adopter un autre texte plus consensuel et plus représentatif des intérêts de tous les diplomates ivoiriens de carrière(je dis bien de tous les diplomates) et non des seuls intérêts et profits de la minorité d’Ambassadeurs !

A titre d’exemple et récemment en conseil des Ministres, le Président de la République et le Gouvernement ivoirien, par décret, ne viennent-ils pas d’annuler et de supprimer, purement et simplement mille cent vingt-six(1126) communes préalablement érigés par un autre décret antérieur ?...

Selon un adage, le linge sale se lave en famille, c’est pourquoi, je n’expliquerai point, ici et sur la place publique, les griefs et les insuffisances du décret incriminé qui, au lieu de contribuer à l’épanouissement et au bonheur des diplomates ivoiriens, dans leur ensemble global, ce texte dis-je, s’apparente à de l’injustice, à de la ségrégation et à de l’apartheid diplomatiques !

Je voudrais faire observer et noter que, tous les corps d’élites ont déjà eu, et en application, leurs différents statuts : Les Préfets, les Magistrats, les Policiers, etc…

Sauf les Diplomates ivoiriens de carrière qui, à cause de la « petite confrérie d’Ambassadeurs » attendent encore….

Je fais noter et observer que, nommé moi-même ou pas, Ambassadeur à titre exceptionnel après 27 ans de carrière, je continuerai de défendre notre corporation diplomatique dans son intégrité et dans son grand ensemble….

En un mot comme en mille, le débat dont il s’agit ici, n’est pas ma préoccupation personnelle en tant qu’Ambassadeur ou pas : Il s’agit d’un profond malaise soulevé par nos jeunes collègues….

D’ailleurs en ce qui me concerne, après 27 ans de bons et loyaux services (je suis entré au Département Central en octobre 1985 et j’ai été titularisé diplomate en octobre 1987), ma promotion à titre exceptionnelle ou pas en qualité d’Ambassadeur est un non évènement :

En effet, ne sont-ils pas très nombreux les Ambassadeurs ivoiriens ayant débuté leur carrière diplomatique, comme moi, par le corps des Chanceliers des Affaires Etrangères et qui, pour leur ancienneté et leur expérience, ont bénéficié de la promotion exceptionnelle ?

Je n’ai pas besoin de les citer car nous, les Anciens Diplomates ivoiriens, nous nous connaissons véritablement et j’affirme que certains anciens chanceliers devenus des Ambassadeurs sont, encore et actuellement, en service….

En Conclusion, je dirai simplement que, je suis « un vieux et jeune diplomate » depuis les temps anciens  de feu Son Excellence Monsieur le Ministre Siméon Aké, en passant par les Ministres ESSY AMARA et BAMBA MAMADOU, entre Autres, pour terminer par le Ministre d’Etat Daniel KABLAN DUNCAN…

Donc, je ne parle pas et je n’écris pas, à la légère, au sujet de la diplomatie ivoirienne…Que la poignée de confrérie d’Ambassadeurs ivoiriens cessent leurs œuvres ténébreuses, qui nous ont, déjà et assez, porté préjudices.

TANOH NIAMKE, Diplomate, Ecrivain, Blogueur et Chroniqueur.

Ancien Membre du MEECI,

Ancien Membre de la JPDCI,

Administrateur et Fondateur de :

-Diplomatie Sans Frontières,

-Ecrivains Sans Frontières,

-Ivoiriens Sans Frontières.

http://tanohniamke.net

http://tanohniamke.worpress.com

http://tanoh.niamke.over-blog.net

http://twitter.com/tanohdjohn

http://netlog.com/tanohdjohn

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Les commentaires sont fermés.