Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Avertir le modérateur

25/01/2012

Chronique diplomatique: Le retour et le nouvel apogée de " la francivoire."

Chronique diplomatique : Le retour de l’apogée des relations et de la coopération franco-ivoiriennes.
-Chers Amis internautes,
Chers Lecteurs de Mes Chroniques, Blogs et Sites,
-Chers Frères et Sœurs, ivoiriens et ivoiriennes,
-Chers Amis et Partenaires de la COTE D’IVOIRE :
En cette période historique et bénie, du 25 au 27 janvier 2012, Son Excellence Monsieur Alassane Dramane OUATTARA (ADO), cinquième Président de la République de COTE D’IVOIRE, effectue une visite d’Etat en France :
Que de péripéties, de déclin et de décadence pour atteindre ce retour de la normalité, de la normalisation et de l’apogée des relations et de la coopération entre la COTE D’IVOIRE et la France ?
En effet, avant d’atteindre ces temps nouveaux de lumière, de gloire, de respect et de profits réciproques entre ces deux pays sus visés, il a fallu passer et traverser « la mer rouge » des périodes des coups d’Etat, des milices, des rébellions et des patriotismes extrémistes, xénophobes, francophobes, violents et sanguinaires…
Sans trêves d’allégories et de paraboles bibliques, ni avant-propos languissants, ici et maintenant, je traite le sujet de cette chronique, en divisant, schématiquement et sommairement, l’histoire et les perspectives de la coopération franco-ivoirienne, en trois grandes périodes chronologiques et distinctes :
• Premièrement : De 1960 à 1999 : Les règnes des Présidents HOUPHOUET-BOIGNY et KONAN-BEDIE ou les temps anciens de l’apogée des relations franco-ivoiriennes :
En effet, Ancien Député et Ancien Ministre de la France, le Président Félix HOUPHOUET-BOIGNY, durant son très long règne politique (De 1960 à 1993), s’est appuyé, fortement et sagement, sur notre ancien colonisateur la France, pour tracer les sillons et bâtir les prémices et les fondations d’une nation ivoirienne fière, prospère, ouverte et modèle : Qu’on le veuille ou pas, qu’on l’aime ou pas, la France a été fortement et brillamment impliquée dans la construction et le développement de la COTE D’IVOIRE…
Après le Président Félix HOUPHOUET-BOIGNY, Son digne Successeur, le Président Henri KONAN BEDIE, durant son règne (De décembre 1993 à décembre 1999) a vaillamment continué et perpétué cette ardente coopération franco-ivoirienne…N’en déplaisent aux Politiciens, aux Universitaires et aux Intellectuels, de gauche et d’ailleurs, qui sont toujours traumatisés et complexés par les réflexes d’infériorité de la colonisation française…
Ainsi donc, peut-on affirmer sans se tromper que de 1960 à 1999 (39 ans), les relations et la Coopération entre la COTE D’IVOIRE et la France étaient, sans aucune interruption, à leur véritable apogée, avec les règnes d’HOUPHOUET-BOIGNY et de KONAN-BEDIE…
Puis ce qui devrait arriver, arriva malheureusement, avec Robert GUEI et Laurent GBAGBO… :
• Deuxièmement : Du 24 décembre 1999 au 11 avril 2011 :
Les règnes du Général Robert GUEI et du Président Laurent GBAGBO : La parenthèse honteuse, les temps de déclin et de décadence de la coopération franco-ivoirienne :
Je l’ai toujours écrit, dit et affirmé que : « Les Etats, les Pays, les Nations sont comme des Hommes ou des Femmes…Qui ont toujours besoin d’appuis, d’amis, de partenaires, de parrains, de marraines, de tuteurs ou de témoins pour leurs baptêmes, mariages et tous les autres actes importants de leur vie... »
En République de COTE D’IVOIRE, le coup d’Etat militaire du 24 décembre 1999 a été le détonateur et le canalisateur de l’incivisme, de la médiocrité et de la pagaille érigés en modes de Gouvernement : Après dix longs et pénibles mois de règne du Général Robert GUEI et de Sa Junte Militaire, les élections présidentielles sélectives d’octobre 2000 ont débouché sur le règne calamiteux, patriotique, populiste et populaire du Président Laurent GBAGBO…
Durant cette période de déclin et de décadence (De décembre1999 à avril 2011), Nous devons, toutes et tous, comprendre que la COTE d’IVOIRE n’était pas « un Etat très fréquentable » au sens diplomatique et politique de cette expression :
En effet, les Grandes Nations telles que la France, les USA, et les Organisations Internationales, sont exigeantes et pointilleuses sur les questions et les notions de démocratie, de liberté, de bonne gouvernance et de droit humanitaire….
Durant cette période sus visée, la présence en COTE D’IVOIRE de quelques entreprises françaises, grandes, moyennes ou petites, ne signifie pas que les relations et la coopération franco-ivoiriennes (ce que j’appelle la francivoire) étaient bonnes ni à leur apogée !
Bien au contraire, Nous étions véritablement dans les temps de crises intempestives, de déclin et de décadence de « la francivoire » :
-Vous voulez une seule preuve palpable de cette affirmation ?
-Voici la réponse : De décembre 1999 à avril 2011, ni le Chef de l’Etat Robert GUEI et ni le Président Laurent GBAGBO n’ont effectué de visite officielle en France.
De même et durant cette période honteuse de notre Histoire, sus visée, aucun Président de la République Française n’a visité la COTE D’IVOIRE….
Heureusement qu’un jour nouveau s’est levé depuis le 11 avril 2011 pour nous annoncer le retour à la case départ de l’apogée de la « Francivoire », ce train de coopération, de relations et de partenariats entre la COTE D’IVOIRE et la France :
Humblement et modestement, je me réjouis de cette normalisation, de cette normalité et de cet apogée de « la Francivoire » dont je suis l’un des fervents, des actifs et des dévoués adeptes…
Comme certains et certaines sont des adeptes du populisme et du patriotisme tonitruant, xénophobe et francophobe !
Moi, je me définis comme un patriote houphouétiste et francophile…
A chacun et à chacune son choix… :
-Sans machette, ni canon et ni fusil !
-Sans rébellion, ni milice et ni coup d’Etat !
Bravo à la démocratie, à la liberté vraie et au développement économique en COTE
D’IVOIRE !
• Troisièmement : Le règne du Président Alassane Dramane OUATTARA (ADO) marquera, certainement et surement, la renaissance de l’houphouétisme et de la francivoire :
-En France : Comme aux temps anciens d’Houphouët-Boigny et de Konan-Bédié, des facilités et des privilèges devraient être accordés à la COTE D’IVOIRE et à ses Citoyens….
-En COTE D’IVOIRE : Une préférence française et francophile devrait être enseignée aux jeunes générations…
En un mot comme en mille, la France et la COTE D’IVOIRE ont toujours été deux Etats Amis et ils doivent le demeurer dans une coopération et des relations particulières et privilégiées…Dans un Nouveaux Partenariats « Gagnants- gagnants. »
Que les Universitaires et les Intellectuels, Africains et Ivoiriens, cessent d’avoir les complexes d’infériorités des colonisés….
Et Que, également, les Européens et les Français, cessent d’avoir les comportements et la fierté des colonisateurs…
En conclusion de cette tribune libre, pour ma part, en tant que gaulliste et houphouétiste, je souhaite une très longue vie à la renaissance des bonnes relations et de la Coopération entre la France et mon Pays, la COTE D’IVOIRE.
Je suis comblé qu’avec le Président Alassane Dramane OUATTARA, les temps anciens des discours et des actes brutaux et barbares, francophobes, haineux, injurieux et stériles de « la francivoire » sont dépassés et périmés…
Vive le nouvel apogée des relations et de la Coopération entre la COTE D’IVOIRE et la France.
TANOH NIAMKE Djohn
Diplomate, Ecrivain, Blogueur et Chroniqueur.
Fondateur et Administrateur de :
-Diplomatie Sans Frontières,
-Ivoiriens Sans Frontières.
Mail=tanohniamke@hotmail.fr
http://tanohniamke.net
http://tanohniamke.wordpress.com
http://leblogdetndproductions.blogspot.com
http://diplomatiesansfrontières.over-blog.com
http://ivoirienssansfrontieres.over-blog.com
http://netlog.com/tanohdjohn
http://twitter.com/tanohdjohn




















Les commentaires sont fermés.