Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Avertir le modérateur

27/12/2011

Livre: Résumé de "L'Afrique Noire se développera à l'An 2100...

Résumé de mon Quatrième Livre :

 

 

L’AFRIQUE NOIRE 

 

SE DÉVELOPPERA VERS L’AN 2100…

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

                                   

 

 

 

 

TANOH NIAMKE

 

Quatrième page de couverture :

Présentation de l’Auteur et du Livre :

L’Auteur :

Diplomate ivoirien de carrière ayant plus de vingt années d’expériences Professionnelles, TANOH NIAMKE, a respectivement travaillé :

Au Brésil, en Israël, en Corée du sud, en France et en qualité de

Chargé de Mission au Conseil de l’Entente, Organisation régionale

Africaine regroupant : le Bénin, le Burkina-Faso, la CÔTE  D’Ivoire, le

Niger et le Togo.

Après avoir exercé les fonctions de Conseiller Technique chargé de la

Coopération au Cabinet du Ministre de la Culture et de la Francophonie de son Pays, il se consacre actuellement en Europe en général, et en France son Pays d’Adoption en particulier, à ses Œuvres Littéraires, à l’Administration et à l’Animation de ses Blogs, et au Lancement de sa Structure «  Diplomatie sans Frontières », Son nouveau Concept, un Label TANOH NIAMKE, qui ambitionne d’être

Une nouvelle façon et une nouvelle manière de pratiquer l’Actualité et la Diplomatie Mondiales… :

Avec plus de Courage, de Vérité, de Détermination, de Force

 Et de Conviction, etc.

Par des Publications et des Éditions d’Œuvres Littéraires.

 

LE LIVRE :

À l’image et à la suite de ses trois précédents livres, que sont :

·       « CÔTE D’IVOIRE : LA GUERRE DES IMBÉCILES »,

·       « CÔTE D’IVOIRE : Radioscopie d’une Rébellion incongrue… »

·       « AFRIQUE : La Traite des Faux Prophètes »,

Cette œuvre-ci intitulée : « L’Afrique Noire

Se développera vers l’an 2100… » 

Est également un cri du cœur de L’Auteur face à « l’Afrique, le Continent de la Misère, de la Pauvreté, des guerres, des coups d'État, du sida, des crises économiques, politiques, sociales, humanitaires, etc. »

Il affirme, avec force et conviction, que les temps des rébellions, des

Patriotismes exacerbés et des coups d'État, sont périmés et dépassés :

Car il y a un temps pour toutes choses : le temps d’acquérir les indépendances face aux oppresseurs et aux colonisateurs, et il y a le

Temps pour construire et développer nos Pays en particulier, et

L’Afrique en général…

Ne pas comprendre ce principe, c’est être imbécile…

Car le Monde avance et évolue rapidement, sauf l’Afrique noire qui

Recule ou qui marche à pas de tortue….

À cette allure, même en l’an 2100, l’Afrique noire sera encore

Sous-développée !

Avertissement :

 

Le défunt Président Félix HOUPHOUET-BOIGNY, Père Fondateur

De la République de CÔTE D’IVOIRE avait l’habitude de dire dans ses discours que « …les chiens aboient et les caravanes

Passent  (et la caravane passe) ; la caravane du bonheur du peuple passera… »

Feu le Docteur BALLA KEITA, Brillant, Bouillant Ministre de l’éducation nationale et idéologue attitré du Parti démocratique de COTE D’IVOIRE, affirmait souvent que « …les chiens ne changent jamais leur manière de s’asseoir… »

 

Après la publication de mes précédentes Œuvres Littéraires, Des apprentis sorciers,

Que dis-je, des chiens ont aboyé pour me dévorer et m’empêcher d’écrire d’autres livres…

Moi-même, également un chien et fidèle à ma réputation et à

Ma manière de m’asseoir, je continue la rédaction de mes œuvres littéraires sachant bien que DIEU TOUT-PUISSANT qui

Est CREATEUR, AMOUR ET VÉRITÉ, m’accorde ses faveurs divines.

 

D’ailleurs, en tant qu'Écrivain :

 

Dans mes publications, je me sens et je me considère en Mission (comme un APÔTRE ou UN ÉVÊQUE),

Pour développer et perpétuer le concept de littérature très engagée…

Une Écriture et une Littérature de combat, de contribution, de délivrance des Esprits endormis, et de développement en vue de la prise de conscience, par Mes Lecteurs et les Africains eux-mêmes, de leurs propres Valeurs et de leurs propres Destins…

 

 

Ce Livre-ci : «  L’Afrique Noire se développera vers l’an 2100 … »

Est presqu’un essai politico-économique, enrichi et agrémenté par des Souvenirs, des Rêves et mêmes des  Visions !

 

Diplomate de carrière, et donc longtemps embrigadé par les Pratiques, les Usages et Langages codés diplomatiques qui sont parfois très ambigus pour le Commun des Mortels,

 

Je saisis les occasions personnelles, que m’offrent la littérature  et mes autres Activités culturelles, comme des

Moments de repos, de délivrance, de détente, de sport, etc.

C’est pourquoi, l’Écriture et la Parole sont pour moi, des armes

Tranchantes…

 

Ainsi donc, dans mes livres, le ton est volontairement osé, Passionné, libéral,  Journalistique et presqu’un sermon pastoral…

Je parle et j’écris dans un français courant ivoirien et africain:

 

D’ailleurs au rendez-vous de la Francophonie, Chaque francophone ou francophile, arrive avec son français, notre patrimoine commun  et chacun

Vient avec les richesses culturelles de son propre pays…

 

 

AVANT-PROPOS

 

En ce JOUR béni du Mardi 20 janvier 2009 :

Le Monde entier en général et les Africains en particulier ont jubilé

Et dansé de joie, en ce jour très symbolique, historique et presque miraculeux, date de :

L’investiture de Son Excellence Monsieur Barack Hussein OBAMA,

 Un Afro- Américain d’origine kényane, Président de la République des ÉTATS UNIS D’AMÉRIQUE.

Mais pour atteindre cette Gloire, que de sacrifices, d’humiliations,

De prières mais surtout de travail et de stratégies, parmi tant d’autres

Innombrables efforts fournis par les Américains de couleur noire,

De génération en génération !

 

Bien sûr, sans oublier le charisme, l’intelligence, le courage et l’audace du PRÉSIDENT OBAMA lui-même !

 

Puisse son extraordinaire exemple, servir de modèle, de moteur et

De catalyseur aux humbles, aux opprimés et aux pauvres de tous les

Continents, particulièrement les consciences endormies en Afrique !

Mon unique propos dans ce livre, est de marqué (marquer) ma déception et mon afro-pessimisme, au sujet de l’Afrique noire qui risque certainement de ne pas se développer avant l’an 2100…

J’espère et je veux bien croire que les Africains saisiront la portée et toute la profondeur du Message divin que constitue l’élection du

Président OBAMA :

Selon moi, DIEU veut rappeler à tous les hommes et femmes que,

Quelle que soit la couleur de notre peau, nous sommes créés à Son Image et à Sa ressemblance, c'est-à-dire que, comme il est écrit dans

La bible au chapitre 1 du Livre de la Genèse,  que chacun de nous est doté

D’une capacité divine pour créer, multiplier et dominer le Monde…

Malheureusement pour l’Afrique noire, ses fils et filles, au lieu de

Développer leur continent en créant, en multipliant et en dominant,

L’Afrique noire subit sa destruction et son retard infligés par ses propres Progénitures! Pauvre Afrique noire….

L’Afrique noire est aujourd’hui, otage et victime de ses propres richesses, assassinée par des coups d'État, des Fous du Pouvoir, des rébellions, la corruption, etc.…, et leurs cortèges de :

De pauvreté, de choléra, de chômages chroniques, de bidonvilles…

Les Valeurs telles que La Vraie et Unique Démocratie, les Libertés individuelles, les Droits humanitaires, la Bonne gouvernance, le Développement, le Travail dans l’union, la Discipline et la Rigueur, ne semblent pas intéresser les Africains, les Pouvoirs

Politiques et tous les peuples d’Afrique noire…

·       A quand la prise en main de leur propre Destin par les africains  noirs eux-mêmes ?

·       Qui doit réveiller l’Afrique noire de son profond coma  ?

·       Y a-t-il des JÉSUS CHRIST pour ressusciter LAZARE L’AFRIQUE NOIRE ?

 

Bonne Lecture à Tous et à Toutes et que, DIEU NOTRE CRÉATEUR TOUT-PUISSANT, illumine l’Afrique noire, berceau d’innombrables

Richesses et de brillantes consciences, malheureusement encore enfouies,

Envahies et endormies dans les Ténèbres !

L’AUTEUR

 

SOMMAIRE

·       Citations

·       Dédicaces

·       Avertissement

·       Avant-propos

 

·       Chapitre 1 : Souvenirs et nostalgie d’enfance

 

 

·       Chapitre 2 : Séjour à AMELEKIA

 

·       Chapitre 3 : Nouveaux Mentors

 

·       Chapitre 4 : Culture africaine assassinée

 

·       Chapitre 5 : Règne de la démons-cratie

 

·       Chapitre 6 : Fous du Pouvoir

 

·       Chapitre 7 : Temps de la manger-cratie

 

 

·       Chapitre 8 : Génocide, Pauvreté, Misère, Sida, Coups d'État, Rébellion saugrenue et Patriotisme exacerbé, etc.…

 

·       Chapitre 9 : Peuple Africain, ignorant et passif, dépassé par les évènements…

 

 

·       Chapitre 10 : Pauvre Afrique, victime et otage pour ses Richesses.…

 

·       Chapitre 11 : À quand la prise de conscience et le Développement ?

 

·       Chapitre 12 : Conclusion

www.tanoh.niamke.over-blog.net

www.diplomatiesansfrontieres.over-blog.com

www.ceridafric.over-blog.comwww.netlog.com/tanohdjohn

www.twitter.com/tanohdjohn

Livre: Résumé de "COTE D'IVOIRE: La guerre des imbéciles."

Livre : Résumé de « COTE D’IVOIRE, la guerre des imbéciles » de TANOH NIAMKE.

I-Présentation du Livre :

Ce livre, volontairement intitulé : « Côte

D’Ivoire la guerre des imbéciles » n’est

Pas totalement un essai politique, ni un roman, ni

Un manuel scolaire ou universitaire.

Sous une forme narrative, un ton osé et passionné,

Libéral et journalistique, je prends la liberté de

Relater chronologiquement certains souvenirs, certains sujets, des faits, des choses, des personnalités,

Qui m’ont marqué ou marqué mon pays : la

République de Côte d’Ivoire.

Évidemment, vous comprendrez par la lecture de

Ce livre que, ce qui se passe en Côte d’Ivoire,

Pourrait être une fiction ou une réalité qui aurait pu

Se dérouler dans n’importe quel pays d’Afrique ou

Ailleurs dans le monde…

D'ailleurs, le monde d’aujourd’hui est un village

Planétaire…

L’Histoire, dit-on, est un témoignage, une succession d’évènements, de valeurs morales ou

Spirituelles.

Enfin, la Bible n’affirme-t-elle pas que l’Écriture, que dis-je, la Parole est une épée à double

Tranchant ?

L’ÉCRITURE et la PAROLE sont : Vie et

Lumière…

II-Résumé du Livre :

Dieu, notre Créateur, a immensément béni la

Côte d’Ivoire, ce petit État, mon pays bien-

Aimé, situé en Afrique occidentale sur le golfe de

Guinée.

Que de richesses en abondance pour ce petit

Territoire : d’importantes quantités de cacao, de

Café, d’or, de caoutchouc, de diamant, de fer, de

Pétrole, de coton, de bois, de noix de cajou, que

Sais-je encore…

Pour profiter de toutes ces richesses, il suffirait

Simplement aux Ivoiriens de cultiver et d’entretenir, la paix, l’amour, l’hospitalité, l’union, la

Discipline et le travail dans la confiance les uns, les

Autres.

Au contraire, cette nation s’est enlisée et embourbée dans des querelles fratricides et des

Guerres de successions interminables.

Ce pays de 322 000 kilomètres carrés, peuplé

D’environ vingt millions d’habitants aujourd’hui

(Quatre-vingts pour cent d’Ivoiriens et vingt pour

Cent d’étrangers) bénéficie des faveurs naturelles,

Physiques et divines, avec des atouts inestimables

Pour devenir un éléphant d’Afrique à l’image de la

Corée du Sud et des autres dragons d’Asie.

Diantre que non…

La Côte d’Ivoire est victime et otage de ses

Richesses qui ont attisé et aiguisé les appétits

Voraces de ses prédateurs et fossoyeurs, tant à

L’intérieur qu’à l’extérieur de ce pays, parmi lesquels ses propres filles et fils.

Le président Félix Houphouët-Boigny – cerveau

Politique de premier ordre selon les termes du

Général de Gaulle –, le Père fondateur de la Côte

D’Ivoire moderne et modèle, doit se remuer dans sa

Tombe, lui qui a dirigé ce pays d’une main de fer et

De feu, du 7 août 1960 jusqu’à ce jour fatidique du

7 décembre 1993, date de sa mort. Sans être un

Saint, ce fidèle ami et serviteur de la France s’est

Appuyé sur la coopération française pour jeter les

Bases et les fondements du développement de la

Côte d’Ivoire.

Le Bélier de Yamoussoukro, le Père fondateur,

Le Vieux, malgré ses faiblesses et celles de son

Parti, de son régime politique – le Parti démocratique de Côte d’Ivoire –, a su dans l’ensemble

Aller à l’essentiel avec un génie créateur extraordinaire.

Félix Houphouët-Boigny a en effet fondé et bâti

Les prémices d’un beau pays où la paix ne devrait

Pas être un vain mot mais un comportement…

Ce bâtisseur et visionnaire infatigable a ouvert et

Tracé les grands sillons du développement que ses

Successeurs à la magistrature suprême de la Nation

ivoirienne devraient emprunter et suivre pour hisser

Cet État au rang des nations qui comptent en

Afrique et dans le monde entier.

Malheureusement, cela ne fut pas le cas…

En 1990, au soir et vers la fin de sa vie et de son

Très long règne politique, Félix Houphouët-Boigny

« Broie du noir ». On peut même affirmer sans se

Tromper que ce fut une symphonie inachevée, car la

Fin de règne du vieux sage Houphouët fut très

Chaotique : les richesses ayant été mal appréciées et

Gérées avec complaisance, une très grave crise

Économique, doublée d’une crise sociale et enfin

Même triplée d’une crise politique « vint forcer la

Main du vieux sage Houphouët » qui ouvre précipitamment les portes du pays au multipartisme

Politique et sa soi-disant démocratie.

Voici la belle et prospère Côte d’Ivoire sur la

Route d’une nouvelle aventure qui l’a conduite

Actuellement dans la merde de « démon-cratie »…

Cette nation étant née et ayant grandi

Uniquement sous le régime politique du parti

Unique exercé par le Parti démocratique de Côte

D’Ivoire (P.D.C.I.) doit brusquement passer à

L’expérience de la démocratie plurielle. Comment

Réussir la transition, en passant de la démocratie

Dans un seul parti unique, au profit de la démocratie dans plusieurs partis politiques mal préparés ?

En décembre 1993, le dauphin constitutionnel, le

Président Henri Konan Bédié, avec l’appui inestimable du tout puissant secrétaire général du

P.D.C.I. (Laurent Dona Fologo), après avoir livré

Plusieurs guerres de successions fratricides et

Interminables, arrive enfin au pouvoir suprême,

Après la mort le 7 décembre 1993 du président

Félix Houphouët-Boigny.

Le règne de Nzueba, le prince des Nambê et

Agba (Baoulé originaire de Daoukro), le Père de

L’Ivoirité et promoteur des douze chantiers de

L’éléphant d’Afrique, le règne de Bédié dis-je, fut

Également une musique inachevée, mi-figue et mi-

Raisin.

En effet, en décembre 1999, le président Bédié est très vite balayé par un coup d’État militaire

Dirigé par le général Robert Guei à la tête d’un

Groupe de soldats des Forces Armées nationales de

Côte d’Ivoire.

Le général Guei, pendant dix longs mois de

Transition militaire a promis de balayer le pays de

Ses souillures. Ironie du sort : il a perdu le temps

Des Ivoiriens à balancer entre les conjonctions

« Et », « ou »… pendant dix longs et très pénibles

Mois.

Finalement, le général Balayeur fut rapidement

Balayé…

En effet, en octobre 2000, le général Guei est

Battu aux élections présidentielles (calamiteuses)

Par le président Laurent Gbagbo, élections au cours

Desquelles et auxquelles, Guei avait pris soin d’éliminer tous les candidats de poigne, sérieux et

Capables de le battre. Apparemment, il y avait un

Accord secret et tacite entre les candidats (non

Moins valables) retenus à la compétition électorale

Présidentielle…

À malin, malin et demi : il fut ainsi donc battu

Par le très rusé – comme un lièvre – président

Laurent Gbagbo, l’opposant charismatique au

Président Félix Houphouët-Boigny, le leader socialiste et historique de la Côte d’Ivoire…

En 2002 : chassez le naturel et il revient au

Galop…

Les Ivoiriens – longtemps embrigadés par les

Concepts de paix et de dialogue – ont maintenant

Pris goût au pouvoir de la violence, de la rue et des coups d’État…

Ainsi donc, les 18 et 19 septembre 2002, trois

Rébellions éclatent au nord, au centre et à l’ouest de

La Côte d’Ivoire, occupant plus de la moitié du

Territoire national et tentant avec véhémence – mais

Sans succès – de renverser le pouvoir du président

Gbagbo, en place seulement depuis deux ans.

Les nombreux accords, signés depuis Marcoussis jusqu’à Ouagadougou, n’ont pas encore abouti à

Restaurer la paix et la stabilité en Côte d’Ivoire

Jusqu’à ce jour.

De nombreux gouvernements hybrides, de transition ou soi-disant d’union nationale se sont succédé à la tête de ce pays, naguère havre de paix, et

Qui s’est aujourd’hui durablement installé dans

L’instabilité à cause de la jalousie et de la convoitise des politiciens ivoiriens, eux-mêmes prenant ainsi en otage les pauvres populations ivoiriennes aux mains nues…

Heureusement que le temps de Dieu n’est pas

Loin, car il y a un temps pour toute chose…

Le temps de vérité et du Saint-Esprit est très

Proche pour la Côte d’Ivoire, car quelle que soit la

Longueur des ténèbres, le jour et la lumière finissent

Toujours par arriver pour prendre le dessus.

Bonne lecture à vous et que le Dieu pourvoyeur

De prospérité et de paix bénisse la Côte d'Ivoire :

Mon pays.

TANOH Niamkè, Diplomate, Ecrivain

Blogueur, Chroniqueur,

Prix du Meilleur Diplomate Africain Internaute.

Fondateur et Administrateur de :

-Diplomatie Sans Frontières,

-Ivoiriens Sans Frontières,

Précédemment :

-Conseiller Technique Chargé de la Coopération et de la Francophonie,

-Chargé de Mission au Conseil de l’Entente,

Chargé de Mission au Ministère des Postes et Télécommunications,

-Diplomate, respectivement au Brésil, en Israël, en Corée du Sud et en France.

http://www.tanohniamke.net

http://leblogdetanohniamke.ivoire-blog.com

http://www.tanoh.niamke.over-blog.net

http://diplomatiesansfrontieres.over-blog.com

http://ivoirienssansfrontières.over-blog.com

http://diplomatiesansfrontieres.blog.tdg.ch

http://diplomatiesansfrontieres.blogs.lalibre.be

http://diplomatiesansfrontieres.blogs.nouvelobs.com

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

19/12/2011

COTE D'IVOIRE: La litanie des démons de la division.

 

Chronique politique :

 

 COTE D’IVOIRE, la litanie des démons de la division.

 

Dans le monde entier, la sagesse enseigne qu’il est plus facile de détruire que de reconstruire.

 

Dans mon propre pays, la République de COTE D’IVOIRE, des apprentis sorciers de « la politique politicienne vaine, vile et stérile », de véritables démons de la division ethnique et tribale, et des adeptes de la xénophobie et du patriotisme violent et sanguinaire, ont totalement profané, détruit, désacralisé et vandalisé les principaux points cardinaux des œuvres du Président Félix HOUPHOUET-BOIGNY que sont : L’unité et la cohésion sociale nationales, la paix, le dialogue, l’union, la discipline, le travail, le pragmatisme politique et économique, la culture et la promotion d’une part et au niveau intérieur de l’hospitalité et du développement économique,

 

Et d’autre part et à l’extérieur, du concept d’une nation ivoirienne ouverte et amie de tout le monde entier, et ennemie de personne, comme slogan et boussole de la diplomatie ivoirienne, etc….

 

L’heure vient et elle n’est pas loin, ou nous dresserons et ferons les bilans comparés socio-économiques(page contre page, tableau contre tableau, essai contre essai), des œuvres houphouétiennes et de celles des adeptes de la parenthèse ivoirienne de la dernière décennie calamiteuse et honteuse qui vient de se refermer brutalement, récemment et sous nos yeux trempés et englués de larmes tombant sur les trois mille(3000) dépouilles mortuaires de nos braves martyrs de la renaissance de l’houphouétisme et de la mort du socialisme du verbiage creux et vaseux( des soient disant politiciens issus des classes universitaires et syndicales), ce socialisme populiste et populaire, vain et stérile, sans développement économique, et ayant semé la haine, la violence, la médiocrité, la pauvreté, la désolation et la mort, etc…

 

Oui, Chers Amis lecteurs et Internautes :

 

·      Ici et maintenant, Nous sommes à « Diplomatie Sans Frontières », votre blog qui dit la vérité, rien que la vérité qui rougit seulement les yeux sans jamais les casser…

 

·      Que dis-je, votre hebdomadaire virtuel des Actualités pimentées de COTE D’IVOIRE, d’AFRIQUE et du MONDE.

 

·      Et justement au sujet de la COTE D’IVOIRE, depuis quelques jours, après la proclamation des résultats officiels des élections législatives, la nouvelle Assemblée Nationale est connue et les abonnés absents ont tord : Certainement que toute leur vie, ils regretteront cette politique de la chaise vide, inique et sadique…

 

Ah !!! Drôles d’Opposants Africains et Ivoiriens !

 

Tel pourrait être le titre de l’un de mes futurs essais politiques…

 

·      Laurent et Simone GBAGBO ont bel et bien fini leur temps de règne :

 

·       En bien ou en mal, ils seront jugés et ils rentreront dans la grande histoire nationale et universelle, tant leurs noms et leurs œuvres ont dépassé les seuils du réel pour s’inscrire dans d’autres dimensions…

 

·      Et Vous leurs Adeptes, Militants et Sympathisants, etc.…  :

 

·      Quels sont vos objectifs ?

 

·      Quel est votre avenir politique ?

 

·      Faire de la politique, n’est-ce pas la saine appréciation des réalités du terrain et du moment ?

 

·      Pourquoi les nouveaux opposants ivoiriens, partisans des GBAGBO et du socialisme populiste, populaire, tonitruant et exubérant, se font-ils harakiri en fuyant les compétitions électorales, seuls gages des tribunes et expressions démocratiques ?

 

·      Comment espèrent-ils survivre politiquement en continuant à chanter les litanies des démons de la division ivoirienne, tandis que les ivoiriens recherchent l’unité et la cohésion nationales, l’amour, la paix, le pardon, la réconciliation et le développement économique ?

 

·      D’ailleurs, qui a dit que les meilleurs universitaires et syndicalistes étaient forcément des doués en politiques ?

 

·      N’ont-ils pas encore tiré les leçons de leur perte du Pouvoir Suprême exercé de manière théorique et rhétorique, sans pragmatisme politique ni développement économique ?

 

·      Ont-ils réellement compris les messages de paix et de développement économique du vaillant peuple ivoirien traumatisé et tétanisé par les coups d’Etat, les rébellions, les patriotismes violents et les milices sanguinaires ?

 

·      N’est-il pas sage, pour tous les ivoiriens et pour toutes les ivoiriennes,  de tous les bords et acabits, après la destruction du tissu national ivoirien par cette guerre postélectorale imbécile, incongrue et saugrenue, que toutes et tous, nous participons sans aucune condition ni chantage à la reconstruction de l’unité nationale et au développement économique de la COTE D’IVOIRE ?

 

En conclusion, il est noter et à souligner qu’en République de COTE D’IVOIRE, les populations sont fatiguées de la politique politicienne du verbiage, vaine et stérile, avec son cortège de misère, de pauvreté et de mort…

 

Tous les ivoiriens, dignes de ce Nom, espèrent, avec le règne du Président de la République, Son Excellence Monsieur Alassane Dramane OUATTARA(ADO), la renaissance nationale dans tous les domaines, le retour aux vraies valeurs cardinales de l’houphouétisme, et la mort des litanies des démons de la division…

 

Que toutes et tous, ivoiriennes et ivoiriens, sans condition ni chantage, prenons part, dans la paix, dans l’union, dans la discipline et dans le travail,

 

Au Devoir National de la Reconstruction de notre beau et prospère pays, la République de COTE D’IVOIRE :

 

·      Mettons définitivement fin à nos querelles ethniques, tribales, politiques et fratricides qui ne sont que des litanies des démons de la division, de la misère, de la pauvreté et de la mort…

 

TANOH NIAMKE, Diplomate, Ecrivain, Blogueur et Chroniqueur,

 

Fondateur et Administrateur de :

 

-Diplomatie Sans Frontières,

 

-Ivoiriens Sans Frontières.

 

Mail= tanohniamke@hotmail.fr

 

http://tanohniamke.wordpress.com

 

http://leblogdetanohniamke.ivoire-blog.com

 

http://tanoh.niamke.over-blog.net

 

http://diplomatiesansfrontieres.over-blog.com

 

http://ivoirienssansfrontieres.over-blog.com