Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Avertir le modérateur

29/12/2010

COTE D'IVOIRE: Les Pays de l'Union Européenne d'accord pour accréditer uniquement les Ambassadeurs nommés par OUATTARA.

COTE D’IVOIRE : Les Pays de l’Union Européenne sont d’accord pour accréditer uniquement les Ambassadeurs nommés par le Président Alassane Dramane OUATTARA.

 

Les pays de l`Union européenne sont convenus depuis la semaine dernière de ne reconnaître que "les ambassadeurs nommés par le président Alassane Ouattara" de Côte d`Ivoire, a révélé mercredi le porte-parole du ministère français des Affaires étrangères.

L`Union européenne "a adopté la semaine dernière une approche concertée: seuls les ambassadeurs nommés par le président Ouattara seront reconnus par l`Union européenne et les Etats-membres", a expliqué Bernard Valero, qui était interrogé lors d`un point-presse sur la manière dont la France travaille avec l`ambassade de Côte d`Ivoire, alors que M. Ouattara a désigné un nouvel ambassadeur dont la procédure d`agrément est en cours.

La semaine dernière, une déclaration commune des 27 à Bruxelles avait simplement indiqué, sans plus d`explications, que "l`Union européenne avait décidé de prendre des mesures en soutien des autorités démocratiquement élues".

Par ailleurs, M. Valero a précisé que la France travaillait avec le ministre conseiller (le numéro deux de l`ambassade) de Côte d`Ivoire à Paris, dans l`attente de la nomination du remplaçant de Pierre Kipré, un proche de Laurent Gbagbo, qui a été chassé lundi de l`ambassade par des militants pro-Ouattara.

"Le président Ouattara a nommé un nouvel ambassadeur pour lequel la procédure d`agrément est en cours", a rappelé M. Valero.

"En attendant l`aboutissement de la procédure, nous travaillons avec l`ambassade de Côte d`Ivoire à Paris par l`intermédiaire du ministre conseiller, en accord avec les autorités légitimes de ce pays", a-t-il ajouté.

M. Valero a fait valoir par ailleurs que l`assemblée générale des Nations unies avait reconnu "la validité des pouvoirs délivrés par les autorités légitimes ivoiriennes" à la nouvelle délégation de la Côte d`Ivoire auprès de l`Onu.

Mardi, sans désigner ni la France ni aucun autre Etat, le gouvernement de Laurent Gbagbo a menacé de renvoyer des ambassadeurs de pays qui ne reconnaissent plus ses ambassadeurs et veulent nommer à leur place des diplomates pro-Ouattara.

"Il nous revient que certains gouvernements, disant agir sur la base de correspondances émanant de M. Alassane Ouattara, entendent mettre fin à la mission de nos ambassadeurs dans leurs Etats", selon un communiqué lu à la télévision publique RTI par le porte-parole du gouvernement Gbagbo, Ahoua Don Mello.

"Face à de telles décisions" qui sont "contraires à la pratique diplomatique", le gouvernement ivoirien "se réserve le droit d`appliquer la réciprocité en mettant fin à la mission des ambassadeurs des pays concernés",a ajouté le porte-parole du gouvernement, Ahoua Don Mello.

Outre la France qui a engagé la procédure d`agrément pour un nouvel ambassadeur désigné par Alassane Ouattara, la Belgique a reconnu comme nouveau représentant ivoirien à Bruxelles une chargée d`affaires, également nommée par M. Ouattara, président reconnu par la communauté internationale.

A Bamako, au Mali, des jeunes partisans d`Alassane Ouattara ont occupé brièvement mercredi l`ambassade de Côte d`Ivoire, déclarant vouloir "attendre le nouvel ambassadeur désigné par le président Ouattara".

Source AFP.

 

 

 

 

Les commentaires sont fermés.